Mohamed Arkab s’entretient avec le ministre des affaires étrangères indien

Mohamed Arkab s’entretient avec le ministre des affaires étrangères indien

Le ministre de l’énergie et des mines, Mohamed Arkab, a reçu aujourd’hui jeudi 16 septembre 2021, au siège de son département ministériel, le ministre indien des affaires étrangères, M. Shri V. Muraleedharan, qui effectue une visite en Algérie.

L’ordre du jour de la rencontre a été axé particulièrement sur les possibilités de coopération bilatérales dans le domaine de l’énergie et des mines ainsi que celui du dessalement de l’eau de mer, apprend-on d’un communiqué du ministère de l’industrie et des mines. Les deux ministres ont en outre mis en exergue la qualité des relations bilatérales qu’ils comptent renouveler et améliorer à l’avenir.

Lors de la présentation du plan de son département pour le développement du secteur, Mohamed Arkab a invité les sociétés indiennes intéressées par le secteur du pétrole et du gaz de prendre attache avec la Sonatrach pour présenter leurs demandes de prospection et de production, dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui offre de grandes possibilités et des facilitations certaines pour les investisseurs.

Les deux parties ont aussi passé en revue les possibilités de partenariat dans les domaines de la pétrochimie, de la production d’engrais et de la transformation du phosphate.

En réponse aux propositions algériennes, le ministre indien des affaires étrangères a affirmé que son pays était intéressé pour développer les échanges entre l’Algérie et l’Inde dans le domaine de la pétrochimie en augmentant les quantités exportées vers ce pays. Le secteur minier n’était pas en reste puisque les deux ministres ont entamé des discussions pour asseoir une coopération plus grande dans ce secteur, notamment pour la recherche, la cartographie ainsi que l’exploitation et la production minière.

Le ministre algérien de l’énergie et des mines a, de son coté, émis le même souhait de voir les sociétés indiennes s’impliquer dans le développement des projets miniers récemment lancés en Algérie.

Enfin, les deux ministres ont indiqué que les deux pays s’attelleront conjointement à définir les projets visés avec l’installation d’un groupe technique qui aura pour mission la mise en œuvre d’une feuille de route pour garantir leur réalisation.

Tahar Mansour