Mohamed Charef, conseiller du DG d’Air Algérie : « La ponctualité de nos avions est de plus de 72% »

Mohamed Charef, conseiller du DG d’Air Algérie : « La ponctualité de nos avions est de plus de 72% »

 

Lors de son passage, dimanche 6 décembre à l’émission matinale « l’invité de la rédaction » de la radio nationale , le conseiller du DG de la compagnie nationale Air Algérie est revenu sur certains aspects en rapport avec  la réouverture des lignes domestiques, l’impact de la crise sanitaire sur la trésorerie de la compagnie, le projet lancinant du renouvellement de la flotte ainsi que la question des retards.

S’il est admis que la crise sanitaire a impacté considérablement l’économie mondiale, c’est également, par ricochet, le cas de la compagnie Air Algérie qui, selon Mohamed Charef,    a subi de plein fouet la pandémie du Covid19. Plus en détails, le conseiller du DG a fait savoir que   «le manque à gagner de la compagnie, durant l’année 2020, est estimé entre 38 et 40 milliards de DA».

Et d’ajouter que «  ce préjudice impactera les plans d’investissement de la compagnie tout en affirmant que  L’Etat est là pour nous accompagner  dans le projet de renouvellement d’une partie de la flotte.

L’invité de la Chaine 3 qui exprime son soulagement suite à la décision des autorités de rouvrir les lignes intérieures à partir de ce dimanche, assure, pandémie oblige, que «le protocole sanitaire sera appliqué rigoureusement».

A une question sur le plan de renouvellement de la flotte, l’invité de la rédaction a indiqué que « Air Algérie compte se redéployer sur le marché domestique et international, notamment avec le lancement de trois nouvelles dessertes vers Mechria, Tiaret et El Bayadh et la prospection d’autres marchés à l’étranger.

«D’autres vols seront peut-être rajoutés prochainement en fonction de la demande et des capacités de la compagnie», précise M. Charef. Concernant la question des retards   l’intervenant a indiqué, chiffres à l’appui, que son entreprise a réalisé un grand exploit sur ce volet au cours des dernières années.

«Pour la ponctualité, nous avons redressé la situation et nos clients le ressentent. Actuellement nous sommes à 72% de ponctualité et si nous progressons de 5 minutes nous atteindrons la moyenne mondiale».

Ferhat Zafane