Naftal : Signature d’un protocole d’accord avec un groupe économique mauritanien

M. Kamel Benfriha P-DG de Naftal

Naftal : Signature d’un protocole d’accord avec un groupe économique mauritanien

 

Afin d’élargir son portefeuille d’activités et de diversifier ses ressources à l’international, l’entreprise nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal), procédera demain, à 14h, à Nouakchott à la signature d’un protocole d’accord avec un groupe économique mauritanien, ainsi que d’un contrat commercial avec la société d’assainissement de travaux, de transport et de maintenance (ATTM), pour l’exportation de 13000 tonnes de bitume.

Cette visite de deux jours en Mauritanie, les 26 et 27 juillet, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de Naftal à l’international, notamment au Sahel. Une visite qui devrait être couronnée par la signature d’un protocole d’accord avec un groupe privé, qui est versé dans plusieurs domaines d’activités.

Il dispose de 13 sociétés qui activent dans de nombreux domaines d’activités, telle que la distribution des produits pétroliers, la distribution des bouteilles GPL, l’agriculture, le bâtiment, la pêche, l’immobilier…, il faut savoir que cette démarche remonte au mois de mars 2020.

Par ailleurs, le lendemain, un second contrat commercial sera signer avec la société d’assainissement de travaux, de transport et de maintenance (ATTM), pour l’exportation de 13000 tonnes en bitume, sachant que le transfert se fera en plusieurs tranches que nous allons arrêter ensemble.

A la mi-août, il y aura la première expédition de bitume vers la Mauritanie par voie maritime, d’une quantité de 300 tonnes, sous forme de bitume conteneurs. Ce contrat commercial a été décroché par Naftal suite à un appel d’offre lancé par  la société ATTM.

En marge de cette visite, la délégation devrait rencontrer le patronat au niveau de la Mauritanie, le directeur de la distribution des produits pétroliers, le ministre des énergies et des mines, et probablement le Premier ministre. Ainsi, cette démarche qui entre dans le cadre des opérations commerciales, vise à se développer par la création de joint-ventures et sociétés mixtes.

Au cours de cette visite, des discussions auront lieu sur les domaines d’activités à développer en  Mauritanie. Les opérateurs mauritaniens sont intéressés pour développer avec Naftal dans le domaine GPL, le floutage des navires, ainsi que la production et la formulation des bitumes.

Naftal devrait ainsi commencer par des opérations d’exportation purement commerciales et prévoit de mettre en place un comité mixte qui va travailler sur l’opportunité  technique de faisabilité pour la création de sociétés mixtes avec les opérateurs économiques mauritaniens.

Il faut rappeler que Naftal est présente en Mauritanie à travers son réseau de stations-services, une présence qui remonte à l’époque Naftec-Naftal, mais depuis que la Mauritanie a nationalisé  son secteur pétrolier, l’opération a été délaissée, mais maintenant ça a repris avec d’autres idées, et projets fructueux  pour les deux pays

Par ailleurs, il y a lieu de noter que le choix de la Mauritanie n’est pas fortuit. C’est un choix stratégique. L’objectif de Naftal étant d’atteindre les pays enclavés, tel que le Mali et le Niger, ce qui lui permettra d’aller jusqu’à l’Afrique de l’Ouest.

En outre, la Mauritanie est un pays stable par rapport aux autres pays, mieux encore, la Mauritanie dispose de banques qui appartiennent aux mauritaniens, ce qui facilite le transfert des capitaux.

En outre, Naftal a pu signer récemment au Niger, trois protocoles dans plusieurs domaines d’activités, notamment dans les bitumes, ce qui a permis à ses responsables d’avoir des rencontres avec le secteur privé, et de créer des comités mixtes pour discuter et réfléchir sur les domaines prioritaires à développer avec le Niger, allant donc dans le sens des objectifs des hautes autorités du pays pour diversifier les ressources.

Ainsi, cette volonté de l’Etat  de pousser les entreprises nationales à se développer à l’international, notamment au sahel, répond parfaitement aux objectifs stratégiques et prioritaires de Naftal. Un choix qui lui permettra de pénétrer d’autres pays, de faire entrer les devises pour le pays, mais également pour faire connaître le savoir-faire de Naftal, et faire profiter ces pays de son expertise dans le domaine de  la conversion des véhicules en GPLc.

Enfin, avec sa longue expérience, Naftal peut, aujourd’hui, proposer ses services, son savoir-faire et son expertise à l’international.  Il faut savoir que la délégation qui se déplacera demain en Mauritanie, sera dirigée par le PDG de Naftal, M. Kamel Benfriha qui sera accompagné de neuf cadres dirigeants.

Yahia Maouchi