Neuf militaires tués au Mali : Deuil national de 3 jours

 Neuf militaires tués au Mali : Deuil national de 3 jours

Neuf militaires maliens ont été tués et plusieurs autres blessés dans un attaque terroriste survenue mardi dernier, contre un poste des forces armées dans la localité de Sokoura, près de la frontière avec le Burkina Faso, a déploré jeudi, le gouvernement malien.

Suite à cette attaque terroriste, le président de la transition malienne Bah N’Daw, a décrété un deuil national de trois jours, à compter de ce jeudi.

« Le Chef de l’Etat a décrété trois jours de deuil national à compter du jeudi 15 octobre 2020 à 00 heure, à la suite de l’attaque du mardi 13 octobre 2020 du poste des Forces armées et de Sécurité de Sokoura, Cercle de Bankass, ayant fait des victimes civiles et militaires », a annoncé le gouvernement malien dans un communiqué, faisant état de « bilan provisoire ».

« Un renfort dépêché sur les lieux a ensuite, été victime d’une attaque combinant l’explosion d’un engin improvisé et une embuscade au pont de Parou dans la même localité », selon la même source.

« Côté ennemi neuf terroristes ont été abattus », a affirmé l’armée, ajoutant que « l’aviation militaire malienne est arrivée sur la zone du pont et a détruit deux véhicules des assaillants ».

Depuis le coup de force du 18 août dernier, et la mise en place au Mali d’une autorité de transition, les groupes terroristes ont repris du poil de la bête, menant  plusieurs attaques contre les militaires et « en récompense », deux gouvernements européens, (Paris et Rome) ont récemment, exercé des  pressions contre ces autorités pour obtenir la libération de trois vieux « humanitaires » en échange de l’élargissement de dizaines de terroristes alors incarcérés,  et de plusieurs millions d’euros en guise de rançon gracieusement versée à ces criminels liés à la sinistre organisation Daech.

Abbes M.