Le trône du Roi vacille

Nouvelle escalade à nos frontières Ouest : Le trône du Roi vacille

Il ne se passe pas une semaine sans que des voix s’élèvent du voisin  marocain, pour montrer la drastique obsession nourrie à l’égard de l’Algérie. Des  ministres de sa majesté, des parlementaires  et des medias affiliés au Makhzen, qui pour plaire à « Sidna » se croient obligés  ruent sur les brancards en  s’attaquent à l’Algérie voisine.

Pas plus loin que ce vendredi, jour de pardon et de dévotion, pour ce pays dont le Roi revendique à qui veut bien l’entendre qu’il est comandant des croyants pour son arbre généalogique prophétique,  le président de la chambre basse du Parlement marocain considère que « les responsables algériens sont en train de chercher un nouveau souffle pour continuer leurs attaques contre le Maroc ».

Pour se donner bonne conscience et jeter la balle de la mésentente  à l’Algérie, ce sieur est allé même jusqu’à  affirmer toute honte bue : « « Sa Majesté a pris des initiatives pour l’ouverture d’un dialogue avec l’Algérie voisine. Malheureusement, l’Algérie n’a pas répondu à tous les appels et les initiatives lancés par le royaume du Maroc », a déclaré Habib El Malki. Ce dernier prétend que « l’Algérie vit des circonstances particulières », assurant que « l’Histoire nous a enseignés que les causes justes finissent par vaincre ».

Pourtant du côté algérien, la sérénité et la sagesse a toujours prévalu : Le président Abdelmadjid Tebboune qui connait parfaitement l’origine du conflit entre les deux pays avait déclaré  à un journaliste de la Chaine France 24, à Alger  que « Jusque-là, l’escalade était verbale, mais nous constatons que nos frères marocains passent à une autre forme d’escalade. J’espère que ça va s’arrêter.

Nous souhaitons le plus grand bonheur et tout le développement au peuple marocain frère », -t-il a déclaré. Et d’ajouter sur un ton mesuré : « Nous n’avons aucun problème avec les marocains. Il semble que ce sont nos frères marocains qui ont des problèmes avec nous », a-t-il dit, en ajoutant qu’il ne peut ni confirmer ni infirmer la construction de bases militaires à la frontière avec le Maroc en réponse à l’annonce de ce dernier de la construction d’une base militaire à la frontière avec l’Algérie..

Plus précisément au sujet de la réouverture des frontières : «  La sagesse a toujours prévalu entre les deux pays », a-t-il dit en rappelant que la fermeture des frontières entre les deux pays depuis 25 ans « est une réaction à une action humiliante pour le peuple algérien. Les frontières ont été fermées au moment de l’instauration du visa. Ce n’est pas le Sahara occidental ».

L’Algérie calme le jeu…

Pour sa part, Le ministre  des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’est exprimé sur les relations tendues entre l’Algérie et son voisin de l’Ouest, le Maroc. Le responsable algérien a notamment assuré que l’Algérie ne ferait aucun mal au Maroc et que le gouvernement algérien ne demandait que le respect de la part de la partie marocaine. Invité par la chaîne Russia Today lors de sa visite en Russie ,  Sabri Boukadoum a assuré que l’Algérie ne nuirait pas à son voisin marocain.

Interrogé sur les relations tendues entre les deux pays, le ministre algérien des Affaires étrangères est catégorique : « Vous n’entendrez pas de l’Algérie ou d’un responsable algérien des propos inappropriés ou déplacés à l’encontre du Maroc », a affirmé Boukadoum. Et d’enchaîner : « On ne va pas entrer dans les conflits de mots, d’insultes et de répliques. Vous n’allez pas entendre ça de notre part ».

Le chef de la diplomatie algérienne a voulu calmer les esprits : « Nous souhaitons le meilleur pour le Maroc et aucun mal ne viendra de l’Algérie. Nous ne demandons que le respect », a-t-il indiqué. Toutefois, le ministre  des Affaires étrangères a souligné que « cela ne changera pas les positions internationales de l’Algérie, connues et acceptées par le monde, y compris le Maroc ». Allusion faite au dossier du Sahara occidental.

Un langage direct, franc et sans ambages de la part des autorités algériennes.

Ferhat Zafane

 

LIRE AUSSI:

http://lapatrienews.dz/il-revenait-de-turquie-lavion-transportant-des-membres-du-gouvernement-libyen-porte-disparu/