ONU : Antonio Guterres entame un second mandat

ONU : Antonio Guterres entame un second mandat

Le Portugais Antonio Guterres, étant seul en course au poste de secrétaire général de l’ONU, a prêté serment aujourd’hui, vendredi 18 juin, à New-York, pour un second mandat (2022-2027) à la tête de l´ONU.  Secrétaire général depuis 2017, l’ex-Premier ministre portugais était le seul candidat à sa propre succession.

Sa compétence, ses prises de position ainsi que sa propension à ne laisser aucun dossier en suspens ont conduit  ses soutiens  à lui  reconnaître  des qualités hors pairs de dialogue et négociateur sachant construire des ponts et se mettre à la portée de tous.

Et comme on ne peut pas plaire à tout le monde,  d’autres voix  moins favorables, auraient souhaité qu’il adopte « une attitude plus ferme sur des dossiers internationaux particulièrement sensibles au niveau des droits de l’homme, en lien avec la Syrie, la Russie ou la Chine, par exemple ».

Ce qui n’a pas manqué, selon des sources sûres, de voir  plusieurs diplomates  surpris par le soutien unanime accordé à ce candidat à la personnalité affirmée et à la solide expérience politique.

Passé cette épreuve démocratique de réélection du Portugais Antonio Guterres au poste de secrétaire général de l’ONU, force est d’admettre que nombreux sont, cependant, les défis qui se posent en termes de conflits internationaux pour ce second mandat d’António Guterres, en plus de nombreuses interrogations liées à l’évolution de la situation internationale.

Ferhat Zafane