Opep+ : convaincre les pays récalcitrants de réduire leur production

Opep+ : convaincre les pays récalcitrants de réduire leur production

Les pays de l’Opep  et leurs alliés, comme la Russie, devraient tenter de  convaincre quelques pays membres de l’Organisation de respecter les réductions de production convenues pour stabiliser les prix du pétrole lors de leur réunion on ligne de ce jeudi, et examiner les tendances de la demande dans un contexte de baisse des prix du pétrole et des faibles perspectives de reprise économique.

Les pays de l’Opep+, devraient maintenir l’objectif actuel de réduction de la production de 7,7 millions de barils par jour, soit environ 8 % de la demande mondiale de pétrole, selon les experts.

Ils feront également pression sur les « retardataires » tels que l’Irak, le Nigéria et les Émirats arabes unis pour qu’ils réduisent davantage leur production pour atténuer la surproduction.

La réunion, connue sous le nom de Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC), a débuté à 12h00h GMT (13 heure algérienne).

Les pays producteurs de l’Opep+ réduisaient leur production depuis janvier 2017 pour soutenir les prix et réduire les stocks mondiaux de pétrole. Ils ont augmenté leurs réductions à un record de 9,7 millions de baril par jour de mai à juillet après la chute de la demande à la suite de la crise sanitaire du Coronavirus.

Le groupe a appelé l’Irak et d’autres pays à pomper en dessous de leur quota en septembre pour compenser la surproduction entre mai et juillet.

Pendant ce temps, un bon signe : le prix moyen du panier de l’Opep de treize bruts s’est élevé à 41,29 dollars ce mercredi, contre 39,35 dollars la veille, selon les données de l’Organisation, publiées jeudi sur son site web.

Abbes M.