Palestine : Hamas accepte la tenue d’élections législatives et présidentielle

Palestine : Hamas accepte la tenue d’élections législatives et présidentielle

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a annoncé dimanche que le mouvement de résistance palestinien a accepté la tenue d’élections parlementaires et présidentielle ainsi que celles du Conseil national respectivement et simultanément.

Cité par des médias, Haniyeh a affirmé que le mouvement a confirmé sa volonté d’organiser des élections législatives et présidentielle, ainsi que celles du Conseil national (le parlement de l’Organisation de libération de la Palestine).

« Hamas a compris la nécessité de reprendre le processus de dialogue interne palestinien. Dans ce contexte, on a envoyé des correspondances à l’Egypte, au Qatar, à la Turquie, à la Russie et au président palestinien Mahmoud Abbas», a indiqué Haniyeh, cité par des médias ce lundi.

Dans ces correspondances, Hamas a expliqué qu’il était prêt à reprendre le dialogue national palestinien et à conclure un accord portant sur la tenue d’élections législatives et présidentielle ainsi que celles du Conseil national, respectivement dans un délai de 6 mois.

A cet égard, Haniyeh a souligné qu’il avait reçu une réponse du Président Mahmoud Abbas, saluant la lettre du Mouvement Hamas, sur la fin de la division palestinienne interne et la tenue d’élections générales dans les territoires palestiniens.

Haniyeh a fait savoir que le mouvement Hamas souhaite participer à un dialogue national dès que possible sur la base de la préservation du droit du peuple palestinien, de résister à l’occupation sous toutes ses formes, et d’agir politiquement et légalement pour défendre ses droits.

«Hamas attend avec impatience le dialogue palestinien pour reconstruire l’OLP et mettre fin à la division sous la forme d’un Conseil législatif palestinien unifié et d’un gouvernement d’unité nationale», a ajouté le chef du bureau politique du mouvement.

Il a également exprimé son aspiration à la publication de décrets présidentiels fixant les dates de la tenue des élections.

Un dialogue direct sera par la suite lancé entre les factions en vue de parvenir à un accord sur tous les détails et procédures liés à ces élections.

A noter que la dernière présidentielle palestinienne a eu lieu en 2005 tandis que les dernières législatives remontent à 2006.

Les 16 et 17 du mois dernier, des réunions ont eu lieu au Caire entre les délégations du Fatah et du Mouvement Hamas, pour entériner les efforts de réconciliation palestiniens.

Il est à rappeler que le mouvement de résistance Hamas avait refusé auparavant la tenue des élections législatives avant la présidentielle, exigeant la simultanéité des deux scrutins.

Farid Houali