Palestine: Le Centre canadien «Ibn Rochd» salue le discours de Boukadoum à l’ONU

Palestine: Le Centre canadien «Ibn Rochd» salue le discours de Boukadoum à l’ONU

Le directeur du Centre islamique canadien «Ibn Rochd», Mohamed El Hachemi Bensaci a salué le discours du ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum devant la session d’urgence de l’Assemblée générale de l’ONU consacrée à la cause palestinienne, mettant en avant les principes de l’Algérie ancrés dans la défense des opprimés et des peuples qui aspirent à l’émancipation et à l’autodétermination.

«Nous avons suivi avec grand intérêt l’allocution historique du ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, au nom du groupe arabe dans la réunion d’urgence de l’ONU à New York, le jeudi 20 mai 2021, pour débattre de la situation dans la Palestine occupée», a déclaré le directeur du Centre dans un message adressé à M. Boukadoum et remis à l’ambassade d’Algérie au Canada.

«Permettez nous monsieur le ministre de vous exprimer notre fierté et gratitude pour le discours prononcé tant dans sa teneur que sa présentation, qui a mis en exergue la grandeur de la diplomatie algérienne et ses compétences ainsi que ses principes basés sur la défense des opprimés et des peuples épris d’émancipation et d’autodétermination», a-t-il écrit.

Selon l’ONU: 75 000 Palestiniens contraints au déplacement pour fuir les attaques israéliennes.

Le chef de la diplomatie algérienne, avait appelé, jeudi passé, depuis le siège de l’ONU, à la conjugaison des efforts de toutes les forces vives pour la «cessation immédiate de l’agression» sioniste sur les territoires palestiniens occupés.

Il a également appelé à décréter un état d’urgence humanitaire dans les territoires palestiniens occupés afin d’atténuer les souffrances des civils exposés depuis plusieurs jours à une agression sioniste inédite.

«Nous avons tous vu les images terrifiantes de destruction et avons suivi en direct les agressions ayant ciblé la vie et les lieux saints à Al-Qods occupée, ainsi que les raids sauvages qui ont semé la mort et l’horreur dans le secteur encerclé de Ghaza», avait déclaré M. Boukadoum. «Face à l’inertie du Conseil de sécurité qui tarde à prendre position vis-à-vis de ces événements tragiques», le Groupe arabe affirme «l’impératif pour l’AG d’agir rapidement afin d’adopter des actions pratiques, parvenir à un arrêt total de l’agression que subissent les Palestiniens et recourir à tous les moyens disponibles pour les protéger ainsi que leurs lieux saints», a-t-i martelé.

R.N.