Pandémie de coronavirus : la cinquième vague déferle sur plusieurs pays européens

Pandémie de coronavirus : la cinquième vague déferle sur plusieurs pays européens

En Europe, les indicateurs ne cessent de se dégrader avec une montée en puissance du nombre de contaminations. Pour tenter de contenir la situation, le gouvernement français va annoncer une série de mesures ce jeudi.

Dimanche, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a confirmé que la cinquième vague « démarre de façon fulgurante » précisant que le nombre de cas quotidiens augmente de 80% chaque semaine.

Alors, le gouvernement de Jean Castex réfléchit déjà à un élargissement de la troisième dose. Selon CNews, le Conseil scientifique français plaide pour que cette dose de rappel devienne obligatoire pour les 50-64 ans, tandis que la Haute autorité française de santé veut qu’elle concerne les plus de 40 ans.

La chaîne d’information ajoute que le gouvernement pourrait déclarer éligible l’ensemble de la population et rendre possible « l’injection de rappel cinq mois après la deuxième dose, au lieu de six actuellement ».

En Allemagne, les hôpitaux dans certaines régions font face à une « surcharge aigue », selon l’AFP. Hier mercredi, l’autorité sanitaire fédérale allemande (RKI) a recensé 351 décès et 75.961 nouvelles contaminations en 24 heures.

En somme, une augmentation spectaculaire dans ce pays européen (la première puissance économique européenne) qui craint de voir ses hôpitaux débordés.

La situation n’est guère meilleure chez le voisin autrichien où un confinement est entré en vigueur depuis lundi. C’est d’ailleurs l’unique pays européen qui a franchi ce pas à un mois des fêtes de Noël et de fin d’année.

« Comme lors des précédents confinements, les 8,9 millions d’Autrichiens ont, sur le papier, l’interdiction de sortir sauf pour faire des courses, du sport ou pour des soins médicaux. Il est également possible de se rendre au bureau et de déposer les enfants à l’école mais les autorités ont appelé à les garder à domicile », détaille 20 minutes.

Dans les autres pays du continent européen, la recrudescence de l’épidémie commence à se faire ressentir. En République Tchèque, en Hongrie ou encore aux Pays-Bas, les indicateurs deviennent de plus en plus inquiétants.

En réaction, les gouvernements ont tenté d’imposer des restrictions. Lesquelles restrictions ont été mal accueillies notamment aux Pays-Bas et en Belgique. Plusieurs personnes ont été arrêtées en marge de manifestations.

Skander Boutaiba

 

Twitter La Patrie News