Parlement suédois : la cause sahraouie avance à grands pas

Parlement suédois : la cause sahraouie avance à grands pas

Sur sa lancée vers l’autodétermination, la cause sahraouie que soutiennent plusieurs pays des différents continents, s’est fait des défenseurs au sein du Parlement de Suède.

En effet , selon des sources sûres, « trois motions proposant au gouvernement suédois de reconnaître le Sahara occidental comme Etat indépendant, ont été  introduites par huit députés, membres du parti social-démocrate au pouvoir  en Suède, pour être examinées et votées par le Parlement lors de sa  prochaine session 2021/2022», indiquent ces mêmes sources qui soulignent  la grande importance de ces  trois motions qui s’articulent autour le voies et moyens d’apporter son soutien indéfectible à la dernière colonie d’Afrique.

 Plus concrètement, celles-ci appellent à   « renforcer le rôle de la Suède à cause de l’évolution inquiétante de la  situation qui prévaut dans les territoires sahraouis occupés », et proposent  au gouvernement de Stockholm de « reconnaître le Sahara occidental comme  Etat indépendant ».

 Voilà qui viendra apporter une bouffée d’oxygène à la cause sahraouie qui se fait désormais des alliés dans ce pays nordique.

Pour   s’adjuger davantage de crédibilité à leurs motions du soutien,  ces parlementaires ont tenu à rappeler  que « les conditions juridiques étaient  similaires lorsque la Suède a reconnu la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et récemment la Palestine ».

Conscients que les conditions dans lesquelles  vivent les Sahraouis sous l’occupant marocain, ces huit députés suédois n’ont pas manqué d’évoquer  la situation humanitaire et les conditions drastiques des   Sahraouis depuis plus de 40 ans, non sans porter la responsabilité de ces faits à l’ONU et la communauté internationale.

D’autres arguments comme les violations des droits de  l’Homme et les dépassements flagrants constatés par ceux qui s’y sont rendus sur les  lieux   ont   également été soulevés dans les motions de soutien qui viendront peser sur la balance.

A l’instar de tous les pays qui ont affiché leur soutien inconditionnel à cette juste cause, les parlementaires suédois ont considéré  le Sahara occidental comme « la dernière  colonie en Afrique et l’un des rares pays au monde à vivre sous une  puissance coloniale oppressive ».

Pour cela ils ont appelé  au « retrait des entreprises  suédoises du Maroc dans le but de ne pas légitimer les violations des  droits de l’Homme », précise la même source

Ferhat Zafane