(Pas de) Tehlab

 (Pas de) Tehlab

–          Saâdeddine El Othmani vient de se fendre d’un Tweet à tout le moins pathétique.

–          La voix de son maitre sans doute. Qu’est-c qu’il y déblatère d’intéressant, dis-moi ?

–          Bah, à l’en croire, le fait que les manœuvres militaires conjointes « Lions 21 » se déroulent, notamment à Mahbès et à Dakhla, dans les territoires occupés sahraouis serait pour lui, et de facto une « reconnaissance par Washington de la prétendue « marocanité du Sahara Occidental.

–          Ma parole, pour islamiste que fut ce bonhomme, il me donne vraiment l’air de croire au père Noël.

–          Oui, tous les signaux s’accordent à dire que le deal-Trump-Mohamed VI, illégal et planétairement dénoncé, ne sera jamais entériné par Joe Biden, l’actuel occupant de la Maison Blanche.

–          Je vois. C’est le pressing médiatico-diplomatico-politique du Maroc. C’est une méthode usitée chez les gus du Makhzen, comme me le rappelle souvent le professeur Yahia Zoubir, qui les connait et les combat depuis une bonne trentaine d’années.

–          Ça rappelle beaucoup le modus operandi de l’entité sioniste.

–          Bah, entre ces derniers et les dirigeants marocains ça a toujours été bonnet blanc et blanc bonnet.

–          Dis, est-ce que ce Saâdeddine, qui opprime un peuple musulman et occupe illégalement sa terre, va reconnaitre que son armée, incapable de retenir des milliers de migrants préférant la mort au joug du Makhzen, est-ce qu’il sait que ses troupes vont jouer le rôle de « concierges » dans ces manœuvres militaires ?

–          Wana aâreft…

M.A.

N.B.

Le trublion et chef de la diplomatie marocaine a publiquement craint sur LCI de devoir jouer ce rôle rabaissant, et avilissant, sous prétexte que ses flics étaient atteints du blues pos-ramadan. Dire qu’aucun conseiller bien-intentionné ne songe conseiller à ces créateurs de vaudevilles de ne plus fumer eux-mêmes les joints qu’ils produisent