Plan d’action du Gouvernement : Promouvoir la dimension diplomatique du sport

Plan d’action du Gouvernement : Promouvoir la dimension diplomatique du sport

L’importance  consacrée à la promotion de l’activité sportive  dans le plan d’action du Gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est inéluctable.

En effet, «  toute l’attention requise à la promotion des activités physiques et sportives, à travers la refonte de son organisation ainsi que la promotion du sport, en milieu scolaire et universitaire », est – il indiqué dans le programme en question.

De plus, il est souligné que toutes ces attentions accordées à la pratique sportive  « visent à promouvoir le sport de masse et la détection des jeunes talents sportifs et leur accompagnement, ainsi que le sport d’élite, le handisport et le sport féminin ».

Pas que ça puisque ces actions, indique le plan d’action, « seront soutenues par le renforcement, la maintenance et la réalisation d’équipements sportifs de proximité et de haut niveau sur l’ensemble du territoire national et l’amélioration de leurs dispositifs de gestion dans le sens d’une plus grande flexibilité et d’une implication effective du mouvement sportif national.

Détection des jeunes talents…

Ainsi, et dans l’objectif d’améliorer la performance sportive, toutes disciplines confondues, le gouvernement œuvrera à faire progresser le niveau de formation sportive, en élargissant son champs d’intervention à travers notamment la création d’écoles, d’académies et de centres privés de préparation sportive, en impliquant les membres de la communauté nationale à l’étranger », précise le texte du  plan du Gouvernement en matière de pratique sportive.

Il est également prévu, à travers la révision des rythmes d’études, « le renforcement du parc infrastructurel et la mobilisation de ressources pédagogiques au niveau de l’ensemble des paliers éducatifs qui constituent un véritable vivier pour l’émergence de jeunes talents sportifs, garants du renouvellement de l’élite sportive nationale ».

Jeux Méditerranéens d’Oran (2022)  et les Jeux Olympiques  de Paris (2024)

La détection des jeunes pépites et les talents figure également dans le plan d’action du Gouvernement en ce sens qu’il vise également la promotion d’une véritable politique de détection, de formation et d’accompagnement de jeunes talents sportifs, à travers les structures spécialisées créées à cet effet (lycées sportifs, centres de préparation de l’élite et écoles nationales, classes sport/études), ainsi que le développement du sport professionnel qui s’inscrit également dans la même dynamique des objectifs stratégiques du plan d’action du gouvernement », lit-on dans le plan d’action du Gouvernement.

Pour ce qui est de la prise en charge efficiente de  l’élite sportive, celle-ci porte, selon le texte,  sur des « objectifs à court et moyen termes, notamment les Jeux Méditerranéens d’Oran 2022 et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 »,  est-il précisé.

« Établir des  cartographies des risques de corruption en milieu sportif »

Il est indéniable que la moralisation du sport et les risques de corruption requièrent une place de choix dans le plan d’action du Gouvernement dans son volet sportif. En effet,  «une cartographie des risques de corruption dans les milieux sportifs sera établie et des actions de prévention et de sensibilisation seront engagées, en relation avec le mouvement sportif national et en conformité avec les dispositions légales et réglementaires en vigueur », lit-on dans ce plan d’action du Gouvernement qui viendra remettre sur les rails la notion de la pratique sportive.

Ferhat Zafane

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles