Portrait de Hakim Madjene, candidat aux élections législatives du 12 juin en Algérie

Portrait de Hakim MADJENE, qui à seulement 36 ans, est entrepreneur et fondateur du complexe sportif Marena Soccer. Malgré les contraintes qu’implique cet investissement, il est prêt à tout donner pour être à la hauteur de ses ambitions.

Originaire de la Kabylie, Tizi Ouzou et un mordu du football, Hakim a des rêves plein la tête, mais pour les réaliser, il faut s’armer de savoir et d’expérience. Il est titulaire d’un Master en Management et d’une maitrise en administration des affaires, ce qui l’a aidé à gravir les échelons professionnels petit à petit, de chef de service Etudes et prospections des marchés à Cadre Commercial au sein de la Sarl Eroe. En 2008, il devient le gréant de la Sarl Madjene Distribution. Beaucoup de responsabilités pour un si jeune homme, qui encourageait déjà, les jeunes de son âge à entreprendre et à tout donner pour un projet.

En 2013, Hakim Madjene, a souhaité apporter son expertise business au profit de l’entreprise Familiale LSH Building, un secteur de l’immobilier, qu’il a fructifié, notamment, au poste de Directeur Général de LSH production PVC.

Ces années d’expériences professionnelles n’ont pas détourné le jeune Hakim de sa passion première, le football. En effet, après des années à graviter autour du monde de l’entreprenariat, il se nourrit alors de sa maitrise des affaires et réfléchit à un projet novateur, le plus grand complexe sportif du nord-est Algérie MARENA SOCCER qu’il a fondé en 2018, dont l’objectif est de former de jeunes footballeurs professionnels. Un projet qui allie, à la fois, sa passion pour le sport et son ambition entrepreneuriale.

Hakim Madjene se voit, par ailleurs, décerner le Dziri d’Or 2018, un prix qui récompense les hommes d’affaires algériens qui ont marqué l’année par l’excellence et leur savoir-faire. Son idéal est de promouvoir l’entreprenariat en Algérie et développer l’écosystème, en encourageant tout porteur de projet à concrétiser son innovation afin de créer un environnement propice aux affaires en local.

Aujourd’hui, il est candidat à l’élection législative du 12 juin 2021. Son souhait est de porter la voix du peuple au parlement Algérien.