Pour Makri, la poussée du MSP aux législatives est « une réussite pour l’Algérie »

Pour Makri, la poussée du MSP aux législatives est « une réussite pour l’Algérie »

Les résultats obtenus par le Mouvement de la société pour la paix (MSP) aux législatives réjouissent son président Abderrazak Makri. Le parti islamiste est arrivé troisième, selon les résultats partiels annoncés, hier mardi, par Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

En conquérant, M. Makri a affirmé, lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi, que les résultats obtenus par le MSP ont affligé ses adversaires idéologiques.

« Une grande tristesse s’est emparée de nos adversaires idéologiques en Algérie. C’est ce que nous avons lu dans leurs journaux et sur leurs pages (sur les réseaux sociaux). C’est aussi ce que nous avons entendu sur certaines chaînes de télévision, dont une française. Cette dernière a regretté les bons résultats d’un parti (le MSP) qui milite contre l’utilisation de la langue française dans les institutions officielles », a-t-il notamment déclaré.

Poussant le bouchon loin, Abderrazak Makri a osé une analogie quelque peu hasardeuse. « Notre réussite aux législatives est celle de l’Algérie », s’est-il vanté. Et d’ajouter, « c’est également une réussite personnelle car, avec les frères (de la formation politique), nous savons supporter l’inimaginable ».

L’homme politique a assuré avoir été victime de menaces et de complots en tout genre. « Le but était de porter atteinte au MSP en ciblant son symbole », a-t-il confié.

Skander Boutaiba