Pr Ammar Belhimer : « le président Tebboune a mis en place une politique étrangère dynamique et préventive »

Pr Ammar Belhimer : « le président Tebboune a mis en place une politique étrangère dynamique et préventive »

Le ministre de la communication, Pr Ammar Belhimer, s’est longuement exprimé devant le micro du quotidien El Djazair El Youm sur de nombreux sujets d’actualités touchant l’Algérie, au niveau intérieur et extérieur. La première intervention du ministre a été centrée sur les capacités de l’Algérie à assurer une activité préventive pour raffermir le rôle de l’Algérie au plan régional et international ainsi que ses capacités de lutte contre ce qui se trame contre elle, ce qui entre dans le cadre des sept axes relatifs aux envoyés spéciaux nouvellement désignés par le président de la république chargés de l’activité internationale de l’Algérie, en plus d’un large mouvement qui a touché plus de 70 postes diplomatiques et consuls. « La grande expérience dont jouissent ces cadres leur permettra de présenter un accompagnement bénéfique et global au ministre des affaires étrangères, notamment en matière d’analyse et de prévention dans le cadre de la voie tracée par le président de la république pour mettre en place une diplomatie réellement dynamique et de prévention, surtout pour ce qui est des grands dossiers régionaux et internationaux, ce qui confortera l’Algérie dans son rôle de puissance médiatrice qui apporte la paix, la stabilité et la sécurité », a ajouté Pr Belhimer.

Le ministre affirme que l’Algérie s’est dotée de compétences nationales avérées dans différentes spécialités chargées de faire des lectures approfondies et des analyses objectives de l’actualité et des activités autour du pays, ce qui a permis de déceler à temps toutes les tentatives de déstabilisation et d’attaques qui se trament contre elle. « Nous avons apporté à chaque fois les preuves irréfutables des plans diaboliques qui se trament contre notre pays, notamment en ce qui concerne sa stabilité, son unité et sa sécurité, ce qui est d’ailleurs la réalité et non pas des visions de l’esprit », a-t-il aussi précisé.

Revenant au rôle du secteur de la communication, Pr Ammar Belhimer a rappelé que son département a tenu à toujours assurer ses missions d’information du citoyen, avec professionnalisme et objectivisme, sur tout ce qui le concerne en termes d’évènements nationaux et internationaux ainsi que des défis et enjeux exigeant de l’ensemble de la Nation une attention sans faille et l’unité du pays, surtout en ces circonstances assez spéciales qui ‘nous interpellent tous’. Il rappelle que le ministère de la communication continue son travail de confortement de la conscience du citoyen pour lui éviter d’être victime des mensonges et autres fake news véhiculés par les différents réseaux sociaux qui ont pour cible l’Etat algérien. « D’ailleurs il y a lieu de noter que les guerres cybernétiques menées par les ennemis de l’Algérie redoublent de férocité à chaque fois que nous nous approchons d’évènements particuliers, à l’instar de la commémoration des évènements du 5 octobre », a encore rappelé le ministre de la communication.

Mais, et malgré tout ce qui se fait et se dit, « les algériennes et les algériens, qu’ils soient en Algérie ou ailleurs, ont toujours fait preuve de discernement et ne se sont jamais laissés entrainés par les ennemis ni par les traitres », est-il encore rapporté. « Et c’est ce genre de positions immuables chez les algériens que nous tenons à ancrer dans les mœurs et à développer grâce à une communication objective pour prémunir tous les citoyens contre ce qui se trame contre eux, notamment des mensonges qui sont distillés à travers divers canaux », a affirmé Pr Belhimer.

« Aujourd’hui, tout le monde reconnait la justesse de vue de l’Algérie, sa probité et son honnêteté dans le traitement des évènements, quels qu’ils soient et c’est ce qui lui a permis de bénéficier du respect international car elle ne vend pas de rêves ni ne ment, par contre elle s’est toujours engagée à entretenir des relations saines et à mettre à nu les malhonnêtetés et les mauvaises actions de ceux qui se jouent des droits de l’homme », a confié le ministre de la communication.

Pr Belhimer continue son intervention en rappelant que, grâce à ces positions de l’Algérie faites de transparence et de bon voisinage, nombre d’organismes internationaux épousent les points de vue de l’Algérie et contribuent à leur réalisation sur le terrain.

Passant à l’affaire Pegasus, le ministre de la communication rappelle qu’il l’avait annoncé voilà plus de deux ans et « le nombre de personnalités de plusieurs pays qui ont fait l’objet d’espionnage par le biais du logiciel Pegasus de la part du Maroc et de l’entité sioniste n’a fait que prouver la justesse de nos analyses et de nos informations », a-t-il aussi annoncé. Il affirme même que de nombreuses enquêtes et recherches ont prouvé que, depuis 2009, le Maroc a espionné diverses personnalités et organismes au Maghreb et à l’extérieur, en utilisant des logiciels espions français et italiens. « La multiplication de ces actes d’espionnage de la part du Maroc devraient attirer l’attention internationale sur les dangers qu’il représente au niveau régional et international », ajoute-t-il. Il continua en estimant que l’Algérie est devenue une référence en matière de lutte contre le terrorisme et qu’elle aidera tous ceux qui en font la demande pour leur permettre de lutter contre ce fléau. Il annonce aussi que l’Algérie se dotera d’une plateforme numérique de Fact-checking qui aura pour but de consulter les pages Facebook et de découvrir les fake news pour les effacer et ce, en utilisant des compétences nationales.

Concernant les actes répréhensibles des services marocains, Pr Belhimer met les médias internationaux devant leurs responsabilités et déclare qu’ils ont deux choix : ou bien travailler avec professionnalisme pour défendre les droits de l’homme et la volonté des peuples pour jouir de leur liberté ou bien se rétracter sur eux-mêmes devant ces volontés et taire la vérité.

Enfin, le ministre de la communication déclare que les deux textes de loi, sur la communication et sur l’audiovisuel seront bientôt présentés devant les députés, sur instruction du président de la république. Ces deux textes de loi apporteront un plus à la profession de journaliste et permettront de renforcer le rôle de la presse, de réguler l’information, mettre en place des cahiers de charge pour mettre en place une presse qui se distingue par son professionnalisme, son nationalisme et sa transparence.

Synthèse Tahar Mansour