Présidence de la CPI : Fatou Bensouda cède ce vendredi sa place

Présidence de la CPI : Fatou Bensouda cède ce vendredi sa place

Les pays membres de la Cour pénale internationale (CPI) doivent élire ce vendredi 12 février, un nouveau procureur général, une lourde tâche dont la titulaire actuelle fait l’objet de sanctions américaines.

Quatre candidats-du Royaume-Uni, d’Irlande, d’Italie et d’Espagne-sont dans la course afin de succéder à la procureure générale sortante, Fatou Bensouda, qui a mené des enquêtes courageuses, notamment sur les gravissimes et récurrentes agressions sionistes contre le peuple palestinien,  ou encore sur l’Afghanistan.

Le Britannique Karim Khan serait en pole position pour obtenir le poste, devant l’Espagnol Carlos Castresana, l’Irlandais Fergal Gaynor et l’Italien Francesco Lo Voi, selon les médias britanniques.

Malgré plusieurs tentatives au cours des dernières semaines, les États membres de la CPI ne sont pas parvenus à un consensus pour cette nomination, et doivent désormais trancher lors d’un vote au siège des Nations unies à New York.

Fatou Bensouda, née en Gambie, doit démissionner en juin après neuf ans passés à exercer l’un des emplois les plus difficiles de la justice internationale, laissant derrière elle un bilan historique à la cour de La Haye.

A.O