Prétendu déplacement « discret » de Chanegriha en France : Le MDN dément formellement

Prétendu déplacement « discret » de Chanegriha en France : Le MDN dément formellement

Le ministère de la Défense nationale, a, dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook, formellement démentie, des informations, véhiculées par le magazine Jeune Afrique, selon lesquelles, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP aurait « effectué une visite secrète à Paris afin de discuter de la situation au Sahel ».

« Dans une tentative de tromperie scandaleuse, le site web du magazine «  Jeune Afrique » a publié aujourd’hui mardi 15 juin 2021 un article intitulé « Saïd Chanegriha, dans une mission secrète à Paris pour discuter de la question du Sahel », écrit en effet le MDN dans son communiqué, évoquant des calomnies de  ce même magazine « connu pour ses  tendances qui servent des parties  hostiles à l’Algérie ».

« Ces  fausses informations  ne sont qu’une tentative désespérée visant à influencer l’opinion publique, en particulier lors des événements nationaux décisifs », affirme encore le MDN.

À cet égard, le ministère de la Défense nationale affirme  que ces informations sont infondées d’autant que  les activités du chef d’état-major de l’ANP  à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, ont toujours été communiqué à l’opinion publique.

« Le chef d’état-major de l’armée algérienne Saïd Chengriha se trouve à Paris depuis quelques jours, dans le cadre d’une mission  secrète  selon nos informations. L’objectif de la visite du patron de l’armée algérienne : discuter avec les autorités françaises de la nouvelle donne sécuritaire au Sahel, après l’annonce par le président français Emmanuel Macron de la fin de l’opération Barkhane, ainsi que du rôle que pourrait jouer l’Algérie dans ce contexte », avait écrit Jeune Afrique. Il résume ainsi toute la haine que porte (la majorité des médias français) à l’Algérie.

La toute dernière dérive de France 24 dont l’activité en Algérie n’est plus autorisée, en est une preuve de plus.  Quelques jours auparavant,  le journal Le Monde avait dans l’édition, parue le 5 juin 2021, datée du dimanche 6-lundi 7 juin, « s’est fendu d’un éditorial empreint d’une hostilité inouïe à l’égard de mon pays, de ses institutions et de ses symboles, grossièrement intitulé : ‘l’Algérie dans l’impasse autoritaire’ » pour reprendre la mise au point adressée à ce quotidien par l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed-Antar Daoud.

Ces mêmes médias, devraient plutôt à l’échec de l’armée de leur pays dans la région du Sahel, un bourbier « Made In France ».

Dj.Am