Projet de loi de Finances 2022 : le gouvernement envisage une augmentation des prix du tabac

Projet de loi de Finances 2022 : le gouvernement envisage une augmentation des prix du tabac

Le gouvernement se positionne en faveur d’une nouvelle augmentation des prix du tabac. Selon le projet de loi de Finances pour l’année 2022, dont La Patrie News détient une copie, de nouvelles taxes seront imposées à cet effet.

D’après l’article 116, une taxe forfaitaire libératoire, au taux de 5 %, au titre des opérations de vente des produits tabagiques, sera instituée. Prélevée par les producteurs à la sortie usine, à chaque vente réalisée, « elle est reversée mensuellement, au receveur des impôts territorialement compétent, dans les vingt (20) premiers jours du mois suivant le prélèvement ».

Une taxe additionnelle sera instituée. A en croire l’article 118 du projet de loi de Finances 2022, cette taxe de cinq dinars fera augmenter les prix du paquet de 32 à 37 dinars algériens.

Le gouvernement explique cette potentielle hausse par l’augmentation de la consommation des produits tabagiques en Algérie. Cela a engendré, selon l’exposé des motifs, des effets négatifs « non seulement sur la santé publique, mais également sur les finances de l’Etat et des organismes de sécurité sociales dont les dépenses nécessaires à la prise en charge des différentes maladies issues de la consommation des tabacs (Cancer, asthme, maladies cardiovasculaires…) ne cessent d’accroître d’une année à une autre ».

Ce n’est pas l’unique explication. Le gouvernement estime que la pression fiscale sur un paquet de cigarette n’est pas très élevée en Algérie, « comparativement à d’autres pays ». « En effet, la pression fiscale se situe entre 43 et 54 % en fonction des prix des cigarettes, alors qu’elle se situe entre 65 et 87 % pour certains pays d’Amérique du Nord et d’Europe », ajoute la même source.

Par conséquent, pour atteindre « double objectif de réduction de consommation des produits tabagiques et d’augmentation des recettes de l’Etat », une augmentation du tarif de la taxe additionnelle des produits tabagiques de 5 dinars le paquet (de 32 à 37 DA) est proposée.

« Cette augmentation permettra d’assurer des recettes supplémentaires pour le budget de l’Etat d’environ 6 milliards de dinars et de réduire la consommation de cigarettes », prévoit le projet de loi.

Skander Boutaiba