Propos de l’ambassadeur du Maroc à Genève sur le prétendu soutien du Hezbollah au Front Polisario : Amar Belani remet les pendules à l’heure

Propos de l’ambassadeur du Maroc à Genève sur le prétendu soutien du Hezbollah au Front Polisario : Amar Belani remet les pendules à l’heure

Amar Belani, envoyé spécial de l’Algérie pour le Sahara Occidental, ne pouvait certainement pas laisser passer la grossière manipulation et le mensonge éhonté de l’ambassadeur marocain à Genève. Mieux, ce bonhomme vient sans doute de recevoir la leçon de sa vie avec la réplique cinglante et magistrale d’Amar Belani. Une réponse où la fermeté le dispute à l’humour corrosive, représentant la marque de fabrique de notre ambassadeur dont toutes les sorties ont toujours représentés une occasion de prendre plaisir à lire, à s’instruire et à dormir le soir beaucoup moins bête. Les diplomates marocains, qui devraient en prendre de l graine, ne peuvent quand même pas le faire, trop obtus, et bridés par un roi désormais dos au mur, et un Nacer Bourita qui a eu le chic de rater lamentablement toutes les entreprises qu’il a eu l’idée de lancer « L’étoffe de certains diplomates marocains est un tissu de mensonges qu’ils tricotent inlassablement, notamment lorsqu’ils sont acculés par les appels pressants émanant des groupes de soutien à la cause juste du peuple du Sahara Occidental », écrit Belani dans sa réponse. Il y ajout que « L’ambassadeur marocain dont vous citez le nom, tout comme son prédécesseur, sont des stakhanovistes de la manipulation grossière ». belle occasion pour ces « diplomates » de s’instruire en compulsant fiévreusement leur « dico », pestant contre ce mauvais sort qui les a mis en face d’un homme comme Belani. Et d’ajouter que ces individus « sont passés maitres dans l’art de recycler les mensonges éhontés de leur ministre qui avait inventé de toutes pièces, en mai 2018, la fable grotesque des instructeurs du Hezbollah; celle-ci avait été déconstruite et démentie dans les faits. L’on se souvient que le royaume du Maroc était à la recherche d’un prétexte, pour annoncer la rupture des relations diplomatiques avec un pays du Moyen-Orient et engranger ainsi des dividendes auprès de certains partenaires régionaux et extrarégionaux ». et de finir sur cette assommante et prometteuse conclusion : « Tout ceci, pour dire que la corde du mensonge est courte, que les propos de l’ambassadeur marocain sont sans intérêt et que la mobilisation à Genève va prendre de l’ampleur pour dénoncer la répression, lesviolations méthodiques et délibérées des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental ».

Kamel Zaidi