Qatar 2022 : Ces chantiers de « la mort » dont on ne parle que peu

Qatar 2022 : Ces chantiers de « la mort » dont on ne parle que peu

Dans sa course contre montre afin de parachever les infrastructures dédiées au prochain Mondial de football, le Qatar, pays hôte, néglige complètement les mesures de sécurité sur ces chantiers.

L’attestent les chiffres communiqués ce vendredi, par l’Organisation mondiale du travail (OIT) qui fait état de la mort d’une cinquantaine de travailleurs immigrés alors que et plus d’un demi-millier ont été grièvement blessés l’an passé en plein chantier pour accueillir le Mondial-2022 de football.

« La plupart des travailleurs immigrés décédés en 2020 sont morts lors de chutes ou d’accidents de la route, en majorité sur leur lieu de travail », alerte l’OIT dans son rapport.

L’OIT  affirme également avoir été  « confrontée à des failles dans les données collectées et s’être appuyée sur des institutions qui ne catégorisent pas toujours de la même façon morts et blessés au travail.

« La réalité quotidienne de nombreux travailleurs immigrés dans le pays (Qatar) reste éprouvante, malgré des modifications apportées à la loi depuis 2017 », avait alerté de son côté Amnesty international a exhorté le pays hôte à cesser les abus contre les travailleurs immigrés, dont beaucoup ont construit les grands chantiers du Mondial 2022.

Dj. Am

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles