Quatorze pays, dont l’Algérie, pour l’accompagnement de la présidentielle en Syrie

Quatorze pays, dont l’Algérie, pour l’accompagnement de la présidentielle en Syrie

En Syrie, l’Assemblée du peuple (parlement) a approuvé à la majorité l’invitation adressée à  un certain nombre de « parlements de pays frères et amis » afin d’accompagner l’élection présidentielle, prévue en mai prochain.

Les délégations parlementaires invitées seront, également, informées du déroulement du scrutin en temps réel, a indiqué l’agence officielle syrienne.

Parmi les pays invité, figure l’Algérie. Le sultanat d’Oman, la Mauritanie, la Russie, l’Iran, la Chine, le Venezuela, Cuba, la Biélorussie, l’Afrique du sud, l’Equateur, le Nicaragua, la Bolivie et l’Arménie le sont aussi.

La présidentielle syrienne aura lieu le 20 mai, pour les Syriens résidant à l’étranger, et le 26 mai pour les citoyens dits de l’intérieur. Bachar el-Assad est candidat à sa propre succession.

Le président syrien a déposé, mercredi 21 avril, une demande de candidature pour briguer un quatrième mandat. Une élection qui lui semble acquise, après deux décennies à la tête de ce pays ravagée par une guerre civile sanglante.

Skander Boutaiba