Que veut le roi du  Maroc?

Que veut le roi du  Maroc?

 

(*)   Par Allaoua Bendif

Des analystes en sont encore à se demander si le Maroc est vraiment un pays frère, s’il respecte la parole de son monarque  de ne pas nuire à l’Algérie, s’il franchira le pas de la guerre etc.

A l’heure actuelle, ces interrogations sont dépassées. Cette monarchie voisine est en situation de belligérance active contre notre pays et a déjà fait trois victimes innocentes, civiles, circulant dans une zone ne relevant absolument pas de la souveraineté marocaine.

Les questions qu’il y a lieu de se poser ne sont donc pas celles-là: elles sont autres et  les réponses qui y seront apportées seront utiles pour orienter efficacement la réponse de l’Algérie à cette agression qui lui est imposée.

1-Quelle est la source réelle de cette agression et quels sont ses ressorts? En d’autres termes, y- a-t-il un motif de belligérance entre le peuple algérien et le peuple marocain?

Non. La seule source de toute belligérance vis à vis de l’Algérie, de la part de notre voisin de l’Ouest, c’est la famille royale marocaine et son Makhzen.

Cela dessine les caractéristiques de ce conflit, qui ne date pas d’hier d’ailleurs. Ce n’est un conflit entre deux nations, entre deux peuples: c’est un conflit entre une monarchie absolue maquillée en monarchie constitutionnelle et un Etat voisin qui pose problème à ses visées expansionnistes envisagées clairement comme moyens et processus de renforcement de son pouvoir absolu à l’intérieur du Maroc et comme protection de celui-ci par l’ambition de puissance régionale, par tous moyens y compris par l’arme stratégique de puissance narcotique mondiale et par l’ensemble des nuisances qui accompagnent le déploiement de cette «bombe particulièrement sale» si tant est qu’une bombe puisse être propre.

Il en résulte que les objectifs de cette belligérance désormais active, sont ceux qui sont attachés à cette famille monarchique, à ses intérêts primordiaux et les intérêts primordiaux de la famille royale marocaine ne sont ni ceux du peule  Marocain, ni ceux du peuple Algérien. Le roi du Maroc ne procèdera donc jamais à une réévaluation de sa position et de la procédure qu’il a désormais mis en ordre de marche: il en va de sa survie et de celle de sa famille et des leurs obligés.

2-Le roi du Maroc a-t-il les moyens d’engager une guerre ouverte contre l’Algérie? Peu d’analystes le croient.

Il tentera donc d’imposer sa «guerre». Une guerre low coast de harcèlement mesuré en se servant de drones pour affaiblir, voire réduire le Front Polisario et imposer sa solution du problème du Sahara Occidental. Ce ne sera donc pas une belligérance lourde, coûteuse dans laquelle sa force de frappe souffre clairement de la comparaison avec l’Algérie considérée publiquement comme ennemi par ses officiels obligés. Il est peu probable que la belligérance opérationnelle du Makhzen agisse en dehors de la zone de conflit liée au Sahara Occidental.

Cette belligérance opérationnelle, mesurée et limitée à une zone ne touchant pas à la souveraineté algérienne visera essentiellement à neutraliser le Front Polisario militairement et à neutraliser également le soutien de l’Algérie à la cause juste du peule Sahraoui en accord avec le Droit et avec les résolutions des instances continentales et internationales. Elle se fait avec l’appui de l’Etat sioniste et de sa protection en cas de dérapage. Elle se fera en fonction d’un programme d’éliminations ciblées sur renseignements préalables, dont l’allié sioniste de la famille royale marocaine s’est fait, depuis longtemps, un spécialiste, au détriment des Palestiniens, ses équipements (Pégasus et drones, entres autres)

Cette option makhzénienne, d’inspiration sioniste, se fera en dépit du Droit, des résolutions des instances internationales et de toutes considérations morales, exactement comme le fait l’Etat sioniste en Palestine. Le roi du Maroc s’équipe en fonction de ces objectifs et pendant que l’Algérie se perdra en conjectures militaro stratégiques, juridiques et diplomatiques,  il s’occupera de changer la réalité sur le terrain pour imposer sa solution définitive, encore une fois à l’image de ses inspirateurs sionistes, sans commenter ni ses crimes, ni ses atteintes aux Droits nationaux et Humains des Sahraouis, ni des conséquences régionales profondément désastreuses de son entreprise aventureuse pour l’avenir du Maghreb et du Sahel .

L’appui diplomatique et logistique à cette «solution» de la famille royale marocaine concernant le problème du Sahara Occidental engage:

-la coalition monarchique arabe dont tous les membres, sans exception, sont liés par une communauté de destin et d’objectifs de pouvoir monarchique absolu sur leurs sujets.

– la France, clairement et sans aucune ambiguïté.

– l’Etat sioniste d’Israël.

– dans une moindre mesure, les USA, qui se rangeront du coté que leur dicteront leurs intérêts stratégiques.

(*)   Allaoua Bendif

  Fils de Chahid

  Docteur en psychologie Clinique

 Enseignant universitaire à la retraite.

 Auteur de : « Violences Algériennes», Koukou Editions. Octobre 2019

Twitter La Patrie News

Articles récents

Articles similaires