Rachid Ghannouchi : «il s’agit d’un coup d’Etat constitutionnel »

Rachid Ghannouchi : «il s’agit d’un coup d’Etat constitutionnel »

Le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple et néanmoins chef du Parti Ennahda , Rached Ghannouchi a qualifié de coup d’Etat constitutionnel les décisions prises dimanche en soirée   par le président de la République tunisienne, Kais Saied, en procédant au gel des pouvoirs du Parlement et la dissolution du Gouvernement.

« Il  s’agit d’une action aventureuse qu’on pourrait assimiler à un coup d’Etat constitutionnel  qui pourrait mener le pays vers le chaos », a fait savoir le numéro un d’Ennahda et président de l’Assemblée des représentants du peuple

« Nous sommes très contrariés par ces décisions, parce qu’il s’agit tout simplement d’un coup d’Etat constitutionnel. Un putsch contre la révolution, les libertés générales et individuelles. Les institutions de l’Etat élues démocratiquement sont toujours en place : le Parlement, le Gouvernement et tout le reste. Nous estimons que l’interprétation de la Constitution faite par le président est totalement erronée. Son interprétation diffère de la réalité, car elle repose sur une lecture élémentaire du texte juridique, qui permet au président dans certaines conditions de prendre des décisions exceptionnelles », a-t-il expliqué à une radio locale.

Ghannouchi n’a pas manqué d’ajouter que le président de la République  l’avait consulté avant de prendre cette décision  mais qu’il avait jugé que c’était une démarche naturelle.

Pour le premier responsable du parlement tunisien, « Nous pensons que ce qui se passe est un coup d’Etat constitutionnel, étant donné que la Constitution dispose, en cas d’état d’urgence, que le Parlement soit réuni en session permanente, sans procéder à la dissolution du gouvernement », a-t-il poursuivi.

Selon les échos qui nous parviennent de sources fiables, Rached  Ghannouchi   se trouve en ce moment toujours devant l’ARP, dans son véhicule. Il a  été empêché d’y accéder par des forces militaires, depuis 3h du matin, selon les mêmes sources.

 Il est utile de souligner Ghannouchi, le numéro un de l’Assemblée des représentants du Peuple ( ARP)    avait appelé, via la page officielle de son parti, les Tunisiens, la classe politique, la société civile et les organisations nationales à faire face à « une tentative de coup d’Etat » menée par le président de la République, Kais Saïed et à restaurer la démocratie.

La scène politique tunisienne est en pleine ébullition. Nous y reviendrons …

 Ferhat Zafane