RASD : offensive diplomatique tous azimuts en Afrique

RASD : offensive diplomatique tous azimuts en Afrique

Le président de la RASD (république arabe sahraouie et démocratique), également secrétaire général du front Polisario, Brahim Ghali, vient de lancer une vaste offensive diplomatique en direction du continent africain dans le but de contrer les manœuvres dilatoires entreprises par le Maroc au sein des instances e l’UA (union africaine).

Ces manœuvres visent essentiellement à faire perdurer la politique de fait accompli régulièrement appliquée dans les territoires occupés du Sahara-Occidental. De fait, le ministre des Affaires étrangères, et l’envoyé personnel du Président de la République Brahim Ghali, Mohamed Salem Ould Salek a été reçu par les présidents du Kenya et d’Ouganda dans le cadre de sa visite dans nombre de pays africains pour examiner les développements de la situation au Sahara occidental.

M. Ould Salek a été reçu par le président kenyan Uhuru Kenyatta, auquel il remis une lettre de la part de son homologue sahraoui, Brahim Ghali en présence de la ministre kenyane des affaires étrangères et du commerce international, Raychelle Omamo, du vice ministre des affaires étrangères et de nombre de responsables kenyans outre le chargé d’affaires à l’ambassade sahraouie à Nairobi. Cette rencontre a été précédée d’une séance de travail entre M. Ould Salek et son homologue kenyane en présence de ses collaborateurs, lors de laquelle les deux parties ont évoqué les relations bilatérales privilégiées.

La rencontre a porté également, sur la poursuite de la guerre suite à l’agression menée contre les civils sahraouis le 13 novembre dernier outre la répression exercée par l’occupant marocain contre les héros de la Intifadha. En Ouganda, le chef de la diplomatie sahraouie a remis une lettre de la part de M. Ghali à son homologue Ougandais Yoweri Museveni, en présence du secrétaire d’Etat ougandais aux affaires étrangères, Henry Oryem Okello, du directeur des affaires diplomatiques à la présidence et du chargé des affaires à l’ambassade sahraouie à  Kampala.

D.A