Recettes pétrolières : Un recul de 41%, durant les 9 premiers mois de l’année en cours

Recettes pétrolières : Un recul de 41%, durant les 9 premiers mois de l’année en cours

Le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, a fait savoir  lors d’une séance d’audition par les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale, que les revenus de l’État provenant des exportations des hydrocarbures  au cours des neuf premiers mois de 2020 ont diminué de 41% par rapport à la même période de l’année précédente, puisqu’ils ont atteint à fin septembre 14,6 milliards de dollars contre 25 milliards 2019.En outre,

Abdelmadjid Attar a expliqué que cette baisse des entrées en devises est due essentiellement à une diminution de 14 pour cent du volume des exportations, mais également cours du marché des prix du pétrole qui se sont détériorés, atteignant 41 dollars le baril à la fin septembre, contre 65 dollars à la même période de 2019, soit une différence de 24 dollars le baril.

Cette situation a conduit à une baisse des recettes de la taxe pétrolière de 31%, pour atteindre 1,441 milliard DA, selon le ministre Attar, qui a souligné à cet égard que ce montant représente 103% de la taxe pétrolière incluse dans la loi de finances complémentaire pour l’année 2020 (1,395 milliards).

Dans ce même contexte, le ministre a souligné que malgré la quasi stabilité des prix du pétrole ces derniers mois grâce aux efforts des pays producteurs au sein du groupe «OPEP +», les producteurs ne cachent pas leur crainte qu’une seconde forte vague de l’épidémie de Corona qui pourrait conduire à un ralentissement de la croissance et donc un ralentissement de la demande de pétrole au niveau mondial.

Rabah Kourougli