Recherché pour avoir organisé illégalement un référendum sur l’indépendance de la catalogne : Carlos Puigdemont  arrêté en Sardaigne 

Recherché pour avoir organisé illégalement un référendum sur l’indépendance de la catalogne : Carlos Puigdemont  arrêté en Sardaigne 

 

Les autorités italiennes ont mis un terme, au cours de cette semaine, à la fuyarde de l’ancien président du gouvernement du catalogne, Carles Puigdemont,  son avocat a annoncé l’arrestation en Sardaigne (Italie) de l’homme recherché par la police espagnole depuis presque quatre ans, pour avoir organisé  « un référendum illégal sur l’indépendance de la Catalogne ».

Selon le journal EL Pais, qui a confirmé l’information auprès de sources judiciaires, Carles Puigdemont a fui en Belgique en 2017 après émission d’un mandat d’arrêt européen contre lui par la justice espagnole. Il a pu échapper, néanmoins aux mailles de la police grâce à l’immunité qu’il a acquise après son élection eurodéputé en 2019.

Il l’a perdue, au mois de mars de l’année en cours à l’issue d’un vote à main levée par ses pairs au Parlement européen.

« A son arrivée à l’aéroport d’Alghero, il a été arrêté par la police aux frontières italienne. Demain (ce vendredi 24 septembre, ndlr), le président sera présenté aux juges de la cour d’appel de Sassari, qui est compétente pour décider de sa libération ou de son extradition vers l’Espagne », a expliqué son chef de cabinet, Josep Lluis Alay.

«L’arrestation de M. Puigdemont correspond à une procédure judiciaire en cours qui s’applique à tout citoyen de l’UE devant répondre de ses actes devant les tribunaux», a répliqué, dans un communiqué, le gouvernement espagnol, face à la montée en créneau des partisans de l’ancien leader des indépendantistes catalans.

L’arrestation de Carles Puigdemont coïncide  certes avec  la reprise des pourparlers entre le gouvernement dirigé par le socialiste Pedro Sánchez  et les représentants des  indépendantistes catalans, sur l’avenir de la région, dont la population est estimée à 7,8 millions d’âmes.  

Agé aujourd’hui de 59 ans, Carles Puigdemont a plongé, en novembre 2017, l’Espagne dans une crise politique profonde, à cause de son référendum pour l’autodétermination de la catalogne, sans fonder sa démarche sur le droit international.

Pendant des semaines, des millions d’espagnols ont battu le pavé, réclamant le dialogue et l’unité du territoire de souveraineté de leur pays. 

Soulef Biskri 

Articles récents

Articles similaires