Réitérant sa position à l’égard de la cause sahraouie : L’Allemagne  ne compte pas faire marche- arrière 

Réitérant sa position à l’égard de la cause sahraouie : L’Allemagne  ne compte pas faire marche- arrière 

Le Gouvernement allemand affiche son incompréhension à l’égard du Maroc qui a rappelé jeudi son ambassadrice à Berlin , Zohour Alaoui, pour  avait-il justifié : « attitude   négative » de Berlin sur la question du Sahara occidental et « d’une tentative d’écarter Rabat des réunions régionales sur la Libye ».

Pas que ça puisque le ministère marocain des Affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué, que « La République Fédérale d’Allemagne a multiplié les actes hostiles et les actions attentatoires à l’égard des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc ».

Or toutes ces accusations « sans fondement et incompréhensibles » émanant du Maroc qui cherche un nouvelle escalade entre les deux pays n’a pas fait changer de politique à l’égard du Sahara occidental comme l’a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangère allemand qui précise à qui veut bien l’entendre que «  la politique de l’Allemagne est restée telle qu’elle »

 Pour les autorités marocaines, obnubilés par son acharnement à fédérer le maximum de pays à sa thèse expansionniste du Sahara Occidental, alors que la légalité internationale renvoie plutôt vers une solution qui arrangerait les deux pays au moyen d’un référendum, il y a comme un vieux refrain qui anime sa politique étrangère : Ou tu es avec moi , ou tu es contre !

 Ferhat Zafane