Reportage : Aux urnes citoyens !

Reportage : Aux urnes citoyens !

En cette journée printanière du 12 juin, les Algériens ont rendez-vous avec leur destin. Cette journée charnière d’élection pour les législatives est d’autant déterminante qu’elle aura à dessiner les contours de la future Assemblée nationale.

Avec l’entrée en arène d’un nombre incalculables de jeunes universitaires et de candidats indépendants, force est d’escompter une APN formée de jeunes députés engagés et dévoués a accomplir leurs mission, avec le sentiment patriotique d’apporter leur pierre a la construction de la nouvelle Algérie.

Du quartier du Télémly à la rue Didouche Mourad l’ambiance est à l’événement du jour. Dans les terrasses de cafés habituellement chargées de clients, ca ne parle que de ces élections législatives et de l’avenir du pays. Hamid Lagoune, jeune médecin, venu spécialement du Sud du pays pour accomplir son devoir nous a avoué qu’il vote pour la première fois pour le motif, a-t- il justifié : «j’y crois sincèrement à la crédibilité de ces élections». Si ce discours a été entendu plusieurs fois, c’est que ce rendez-vous électoral est perçu par la population algéroise comme un sursaut vers des lendemains meilleurs.

La rue Didouche Mourad vit au rythme des élections et les sujets de discussions ne tournent qu’au tour de ce sujet et épisodiquement, le match d’hier ou les Verts ont réalisé une victoire éclatante contre son homologue tunisienne…

Il est des jours ou les discussions autour des  rendez-vous électoraux  priment  sur tout autre considérations et nous avons à eu à le constater aujourd’hui lors de notre tournée qui nous a menée du Télémly à la Grande poste.

Et c’est vraisemblablement le cas dans les autres contrés de la capitale.   D’ici ce soir (20 heures), les citoyens, conscients que l’acte de voter est un devoir, continueront à affluer de manière responsable pour non seulement accomplir leur mais également pour dire à ceux qui s’y opposent, que l’Algérie nouvelle est en marche contre vents et marrées.

Ils votent pour la première fois

La nouvelle Algérie motive la jeunesse. Contrairement aux antécédentes joutes électorales ou la participation était plutôt mitigée, cette fois-ci avec la sincérité des dirigeants et la crédibilité de ces élections, un engouement sans pareil a été constaté aujourd’hui avec une présence massive d »une jeunesse avide de voir enfin le pays sortir des sentiers battus.

Hamouche, 29 ans qui avoue n’avoir jamais voté était tout fier de nous exhiber sa carte de vote en nous indiquant : « je vote pour la première fois de ma vie. j’ai toujours zappé ces rendez vous électoraux pour le motif que l’absence de  transparence et clarté ont fait que je boudais systématiquement. Mais cette fois-ci, c’est un autre son de cloche et quand j’ai vu les candidats de mon quartier se présenter, j’ai compris qu’un souffle nouveau est entrain de souffler sur mon pays», a-t-il indiqué avant de se précipiter pour accomplir son devoir électoral.

De son coté, Hocine, un jeune chômeur, qui n’a jamais cherché après sa carte de vote était tout fier de nous annoncer son baptême du feu. «Je vote pour la première fois de ma vie et j’ai confiance que ma voix sera prise en considération le jour du dépouillement».

 

Les cas de Hocine et Hamouche sont légion aujourd’hui à l’occasion des élections législatives. Dans l’attente des résultats de ce scrutin capital pour l’avenir du pays,  les citoyens qui portent le pays dans le cœur continuent d’affluer vers ce centre de vote.

Pour les autres, ils auront la conviction et la certitude que leurs égarements leur serviront de leçon pour les prochaines joutes.   Nous avons eu également à constater que des familles entières ont profité de cette journée de vote pour en faire l’occasion d’inscrire leurs noms sur le fronton de la mise sur les rails de la nouvelle Algérie.

Ferhat Zafane.