Répression dans les territoires occupés sahraouis : Sultana Khaya interpelle la communauté internationale à intervenir

Répression dans les territoires occupés sahraouis : Sultana Khaya interpelle la communauté internationale à intervenir

Devenue une icône de la farouche résistance sahraouie au joug de l’occupation matocaine, et à son corps défendant, la militante sahraouie des droits humains, Sultana Khaya, a appelé dimanche la communauté internationale à intervenir pour venir à son secours face au siège qui lui est imposé depuis 461 jours par les autorités de l’occupation marocaine à son domicile familial dans la ville occupée de Boujdour . Sultana Khaya a fait savoir, dans une déclaration à l’APS, qu’elle « fait l’objet, elle et sa famille, d’une  surveillance policière stricte et que les sorties et les visites familiales lui sont interdites ». Les forces de l’occupation empêchent aussi la militante de sortir pour des soins médicaux. La militante a précisé aussi que sa famille « est privée d’eau et d’électricité » et a souligné dans le même contexte que les forces de l’occupation marocaines utilisent tous les moyens inhumains pour la torturer en raison de son insistance à hisser le drapeau de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) sur le toit de sa maison pour réaffirmer l’attachement du peuple sahraoui à son droit à l’autodétermination et à l’indépendance. Sultana Khaya a souligné, en outre, qu' »à la suite des attaques répressives que les forces de sécurité marocaines mènent régulièrement contre son domicile à Boujdour, sa famille est privée de sommeil ». Et de poursuivre, dans le même sens, que « les forces de sécurité marocaines continuent de la surveiller afin de l’empêcher de documenter leurs crimes », appelant à nouveau la communauté internationale à « faire davantage de pression sur le régime du Makhzen marocain afin qu’il lève le siège qui lui est imposé injustement, et à la protéger et protéger aussi tout le peuple sahraoui qui continue de subir diverses formes de torture ». La militante sahraouie a appelé, en outre, la communauté internationale et les organisations des droits de l’Homme à « assumer leurs responsabilités » et à « protéger » le peuple sahraoui qui fait face à un « génocide » depuis la reprise de la lutte armée le 13 novembre 2020, en réponse à la violation flagrante par l’occupant marocain de l’accord de cessez-le-feu de 1991 (à la suite de l’agression d’El-Guerguerat). « Les violations marocaines ont progressé de façon spectaculaire », a encore dit à cet égard Sultana Khaya. Sultana Khaya, a été agressée et violée à plusieurs reprises, et ses deux sœurs et le reste de la famille ont subi toutes sortes d’agression, de violence et de harcèlement. Pour rappel, la militante et sa famille sont assignés à résidence, dans leur domicile dans la ville occupée de Boujdour, depuis le 19 novembre 2020, à la suite de l’entretien que cette courageuse militante avait accordé à La Patrie News..

Rafil Bahtini

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles