Reprise partielle des vols à l’international : Aucun programme n’a été encore établi par Air Algérie 

 

Reprise partielle des vols à l’international : Aucun programme n’a été encore établi par Air Algérie 

Contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias en ligne ce mardi, aucun programme n’a été établi jusque-là, par la Compagnie aérienne nationale Air Algérie en prévision de la reprise partielle des vols à l’internationale, décidée pour rappel en Conseil des ministres, le dimanche dernier.

« Pour l’heure, aucun programme n’a été décidé. Toute décision prise dans ce sens, sera communiquée au temps opportun », nous assure Amine Andaloussi, chargé de la communication à Air Algérie, joint par téléphone.

Le même responsable qui dément ainsi toutes les informations véhiculées dans ce sens notamment sur les réseaux sociaux, a assuré que le programme en question est en « voie de finalisation ». « Il sera communiqué via les canaux habituels  (la page facebbok de la compagnie, son site web et l’Agence officielle) dans les heures qui suivent » nous dit-il encore.  Pour ce faire, une commission mixte avait été mise en place.

Toujours s’agissant de la reprise progressive des vols internationaux de et vers les aéroports d’Alger, Constantine et Oran à raison de cinq vols par jour, notre interlocuteur a rappelé qu’elle se fera dans la stricte application d’un protocole sanitaire.

L’entrée sur le sol algérien, se fera en effet, « sous de strictes conditions dont un PCR de 36 heures et des tests seront effectués à leur arrivée », comme annoncé quelques jours auparavant par le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid.  « Nous effectuerons nous-mêmes aux voyageurs des examens médicaux, que nous jugerons authentiques, en Algérie », a-t-il dit. « Celui dont le test est négatif, on le laisse passer, et celui don le test s’avérera positif, ce sera  10 jours de quarantaine dans un hôtel ou un autre endroit, à sa charge », a encore relevé le ministre de la Santé.

Quant aux voyageurs en provenance de pays où les variants sont très répandus, ils seront soumis à d’autres examens.

Evoquant la reprise des vols nationaux effective depuis le 06 décembre dernier,  à raison de 80 vols/jour, Amine Andaloussi, chargé de la communication à Air Algérie a assuré qu’elle se poursuit dans de meilleurs conditions. Il a dans ce sens « salué » l’esprit de responsabilité des passagers et des personnels qui ont fait « montre d’un strict respect du protocole sanitaire en vigueur ».

Toute la flotte entretenue

Amine Andaloussi, a par ailleurs assuré que la compagnie aérienne est prête à reprendre les airs à tout moment. « Les appareils de la compagnie aérienne nationale Air Algérie font l’objet d’une opération de stockage, de préservation et de maintenance pendant toute cette période d’arrêt », nous dit-il à ce propos.

Le programme de maintenance comprend généralement les visites de petit entretien ou périodiques. Il s’agit d’entretiens mineurs de contrôle des instruments de navigabilité et de fonctionnement du couple «moteur/hélice».  Les avions d’air Algérie avaient été pour rappel, cloués au sol depuis le 17 mars dernier, soit depuis plus d’une année. Quelques appareils avaient seulement mobilisés pour les opérations de rapatriement dont le premier vol a été organisé dès début février 2020 sur instruction du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour évacuer des étudiants algériens établis à Wuhan (Chine), premier foyer mondial de la pandémie. Ce vol a été suivi par de nombreux autres vols de rapatriement. En effet, un dispositif a été mis en place pour le rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l’étranger.

M.M.H