Ressources en eau : le contrat de Suez « pourrait ne pas être reconduit »

Ressources en eau : le contrat de Suez « pourrait ne pas être reconduit »

Mustapha Kamel Mihoubi, ministre des Ressources en eau, a accusé l’entreprise française Suez d’irrégularités dans l’application du contrat de partenariat qui la lie à la société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger, appelée communément Seaal.

Par conséquent, ledit contrat, qui arrive à terme le mois d’août prochain, « pourrait ne pas être reconduit », a avancé M. Mihoubi ce lundi sur les ondes de la radio Chaîne III. « Le partenaire français a failli à ses engagements, notamment dans le cadre de son troisième contrat, puisqu’ il n’y a pas eu d’efforts en matière de lutte contre les fuites », a-t-il pointé.

Le ministre a également chargé Seaal. Selon lui, la société n’a pas mis les moyens nécessaires pour évaluer et résorber le phénomène des fuites d’eau.

Suez est dans le collimateur des autorités à cause des perturbations de l’alimentation en eau potable qu’a connu le Grand Alger l’été dernier. Brice Cabibel, qui était directeur général de Seaal, en avait fait les frais, fin août 2020.

Début janvier, Arezki Berraki, ancien ministre des Ressources en eau, avait affirmé que le contrat du partenaire français ne serait pas renouvelé.

Skander Boutaiba