Retenue en otage à Boujdour : Soltana Kheya : victime d’une grave manip des «services marocains »

Retenue en otage à Boujdour : Soltana Kheya : victime d’une grave manip des «services marocains »

C’est en pleurs, en sanglotant, en pleurant tout son saoul, que la célèbre détenue sahraouie, Soltana Kheya, maintenue avec sa famille en résidence surveillée dans la ville occupée de Boujdour, a diffusé un très émouvant message vocal d’une durée de cinq bonnes minutes.

Ce qui a motivé cette sortie médiatique, c’est que les sbires de Abellatif Hammouchi, chef des services de sécurité et de renseignements marocains, se sont livrés à une basse et vile manœuvre.

S’appropriant une puce téléphonique quelconque, et en imitant sa voix, ils ont cherché à faire accroire à l’opinion internationale, que la concernée, à défaut de renoncer à son homérique et héroïque combat, aurait confirmé la visite, chez elle, d’équipes médicales et du croissant rouge, et des organisations locales de défense des droits de l’Homme.

Or, il s’agit d’un vulgaire et inacceptable mensonge. Une odieuse et intolérable manipulation médiatique, comme a appris à le faire le Maroc sur les réseaux sociaux avec une redoutable efficacité.

Tout a commencé, il faut le dire, lorsque Soltana Kheya avait accordé vendredi passé à notre média un entretien exclusif, dans lequel elle avait décrit, depuis sa résidence surveillée, et avec un luxe de détails, les horribles tortures physiques et morales qu’elle subit, avec les siens depuis 84 jours, à la date de cet entretien.

La vengeance du Makhzen, terrible, bestiale et monstrueuse, est advenue à peine le lendemain samedi.

Alors que sa sœur avait été sévèrement molestée, Soltana Kheya, elle, a été gravement blessée à la tête et aux yeux, comme le prouvent les terribles vidéos qu’elle nous avait elle-même envoyée, alors qu’elle demeurait encore joignable au téléphone.

Dans l’entretien qu’elle nous avait accordé en effet, Soltana Kheya nous avait indiqué avoir été contrainte trois fois de changer de puce téléphonique pour échapper au brouillage et aux écoutes de Hammouchi et ses barbouzes.

La levée de bouclier planétaire qui avait résulté de la vue et de mise en ligne de ces odieuses vidéos, a dû placer Mohamed VI et ses chiens de garde dans ses petits « babouches.

C’est ce qui explique sans doute la manipulation médiatico-politique dont elle a été la victime.

Ce qui l’a forcée, en pleurs, à démentir les choses qu’on a tenté de lui faire dire. Soltana, plus courageuse que le courage lui-même, comme elle nous l’avait assuré elle-même, est prête à sacrifier sa vie dans la défense de sa cause sacrée et noble. Comme rapporté la veille, Abdellatif Hammouchi est allé jusqu’à filmer à leur insu des opposants politiques afin de les faire chanter par la suite.

Il ne faut dès lors pas s’étonner qu’il ait tenté de faire passer n’importe qu’elle femme pour la vraie et l’authentique Soltana Kheya.

Blessée, retenue chez elle dans les territoires occupés, sans la moindre possibilité de démentir, cette odieuse mystification, elle a réussi à « fuiter » un message vocal  pour raconter au monde ce qui se passe, et de quelle manière elle est prise en otage.

Bravo pour cet acte de résistance, et cet incommensurable courage déployé dans le combat ! Chapeau bas !

Mohamed Abdoun