Retraite : proposition d’allonger la période de cotisation

Retraite : proposition d’allonger la période de cotisation

La Caisse nationale des retraites se noie dans des déficits structurels. L’évolution du contexte socio-économique n’est pas sans conséquences sur la situation financière de la CNR.

Auteurs d’une analyse sur ce sujet, Miloudi Med Karim de la Haute école du commerce et Azedine Samir de  l’Université Alger3 indiquent que la question d’équilibre financier  pose toujours problème. I

Des mesures peuvent être prises par la CNR. Pour eux, il s’agit d’allonger la durée des cotisations. Autrement dit, revoir l’âge légal de départ à la retraite. «Une augmentation réfléchie de la période de cotisation pourrait être avantageuse pour les finances de la Caisse.

Cette mesure doit être étudiée, et en concertation avec les partenaires sociaux et le gouvernement », explique l’étude. Ses auteurs préconisent aussi de revoir le taux de cotisation, indiquant qu’un relèvement des taux de cotisations de  retraite «permet à l’amélioration de l’équilibre financier du régime de retraite.

Aussi, l’optimisation du recouvrement du secteur informel figure parmi les propositions des universitaires.  Une partie importante échappe au recouvrement de cotisations prélevées pour la caisse de retraite.

Pour ce faire, « la législation doit introduire des mécanismes afin d’optimiser le recouvrement et l’adapter au contexte socio-économique ». Parmi les exemples édifiants de ce phénomène, il y a l’évasion fiscale partielle ou totale des contribuables. Cette dernière diminue les ressources et remet en question les financements par le Trésor public de l’État des secteurs de la sécurité sociale. Ainsi, selon des experts, l’économie parallèle, au fur et à mesure de son élargissement, conduit à l’émergence d’un déficit des caisses de sécurité sociale à travers la baisse des sources de financement.

Yacine Bouali