Réunion de la ligue arabe à l’échelle ministérielle : L’agression sioniste formellement condamnée

Réunion de la ligue arabe à l’échelle ministérielle : L’agression sioniste formellement condamnée

Avec la ligue arabe, et quelle que soient les circonstances et les urgences, il ne faut jamais s’attendre à des miracles, ni à un quelconque sursaut d’orgueil. Il en a été ainsi, ce mardi, pour la réunion virtuelle des ministres de l’Intérieur des  22 pays membres de cette guilde, sur demande instante de la Palestine.

Cette rencontre a débouché sur une déclaration comportant une douzaine de points dont nous avons obtenu copie. Il y est avant tout rappelé que la cause palestinienne, et principalement Al-Qods,  demeure au centre des préoccupations et des attentes de cette ligue, ainsi que de toute la communauté arabe et musulmane de la planète.

Il en découle qu’Al Qods doit demeurer la capitale éternelle et inamovible de la Palestine. Mais, plus pratiquement parlent, faute d’éléments palpables à mettre sous sa plume, ce document dénonce avec force les agressions dont sont victimes les Palestiniens, principalement dans la bande isolée de Ghaza, et qui vit sous un criminel embargo depuis de trop nombreuses années.

Le même document dénonce également les décisions de justice racistes et raciales, toujours défavorables aux autochtones palestiniens, et conformes aux desiderata des colons sionistes.

Des actions diplomatiques massives, et à tous les niveaux, sont programmées en vue de stopper ces innommables agressions. Un comité ministériel, dont fera également partie le Maroc, pour suivre de près ce dossier sensible et urgent.

Le résistance courageuse et brave des Makdessis est saluée avec toutes la force voulue. Elle a, en effet, permis, de sauver le troisième lieu saint de l’islam sans la moindre aide extérieure, le tout au prix d’incommensurables sacrifices. L’apport, et le soutien de cette ligue arrive donc par trop tardivement.

Avec la présence marocaine au sein de cette commission mise en place ce mardi, il ne faut pas non plus s’attendre à des miracles. Rabat, en effet, a publiquement poignardé dans le dos la cause palestinienne dans le cadre de la mise en application des accords d’Abraham. Sale temps pour la cause palestinienne !

Ali Oussi