Réunion du Conseil de Sécurité : à situation exceptionnelle, décisions exceptionnelles

Réunion du Conseil de Sécurité : à situation exceptionnelle, décisions exceptionnelles

Tenue dans une conjoncture exceptionnelle où diverses menaces pèsent sur le pays, dont la première et la plus importante est celle d’ordre sanitaire, la réunion du Conseil de Sécurité tenue aujourd’hui mercredi 4 août 2021 sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, président de la République, chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, a donné lieu à des décisions et des instructions tendant à y faire face.

Déjà, l’ordre du jour était assez éloquent puisqu’il a concerné l’étude de la situation sécuritaire générale, la situation sanitaire due au covid19, la préparation des prochaines élections locales, ainsi que la rentrée sociale qui pointe déjà du nez.

Pour le premier point, concernant la situation sécuritaire de l’Algérie, le président de la république a noté que, malgré les différentes tentatives de déstabilisation de notre pays, il y a lieu de noter que l’Algérie a réussi à contrer tous ceux qui essayaient de la plonger dans le chaos. Certains ont même essayé de mettre à profit certaines situations sociales, comme le chômage dans certaines régions du Sud, pour pousser les jeunes à se révolter en leur distillant des fake news et des informations erronées pour installer la peur et le désespoir dans ces milieux. Dans ce cadre, il a été décidé de :

  • Résoudre les problèmes du chômage dans les wilayas du Sud tout en poursuivant les auteurs de fake news et de nouvelles alarmistes en utilisant les réseaux sociaux dans le but d’installer la panique au milieu de la population.
  • Créer un nouveau pôle judiciaire spécialisé dans la lutte contre la cybercriminalité.
  • Criminaliser tout individu responsable de feux de forêts tout en les condamnant à des peines plus sévères.
  • Améliorer le service public en ce qui concerne l’alimentation en eau potable, surtout avec l’entrée en production d’une nouvelle station d’épuration de l’eau de mer.

En second point, c’est la situation sanitaire actuelle qui a fait l’objet de concertations entre le président de la république et les membres du Conseil, ce qui a donné lieu à :

  • L’accélération de l’opération d’acquisition des concentrateurs d’oxygène dont 3000 seront réceptionnés aujourd’hui par l’Algérie, le même nombre devant être réception d’ici la fin de la semaine.
  • La mise en place de stations de production d’oxygène au sein des hôpitaux afin de répondre aux besoins exprimés dans chaque structure dans les délais les plus courts.
  • La poursuite de la campagne de vaccination en privilégiant les wilayas les plus touchées, d’autant plus que l’Algérie réceptionne un quota de 5 millions de doses de vaccins au courant de cette semaine.

Enfin, et pour le troisième point qui concerne la prochaine rentrée sociale, il a été décidé de :

  • Organiser des inspections sanitaires pour tous les établissements scolaires des trois paliers(éducation nationale, formation professionnelle, enseignement supérieur) et la mise en œuvre de protocoles sanitaires particuliers en coordination avec le secteur de la santé.
  • Recourir au dialogue avec le partenaire social pour trouver des solutions aux problèmes socioprofessionnels des secteurs de l’éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur.

A la fin de la réunion, il a été question des préparatifs des élections locales qui devraient se dérouler au mois de novembre prochain si la situation sanitaire venait à s’améliorer.

Tahar Mansour