Réunion du gouvernement : la justice, l’agriculture, les TIC et d’autres secteurs à l’ordre du jour

Réunion du gouvernement : la justice, l’agriculture, les TIC et d’autres secteurs à l’ordre du jour

Le premier ministre, ministre des finances, Aimène Benabderrahmane, a présidé hier samedi une réunion du gouvernement au cours de laquelle plusieurs secteurs importants ont été passés en revue, à l’instar de la justice, l’agriculture, les TIC, les ressources en eau.

Le ministre de la justice, garde des sceaux a présenté un avant-projet de loi organique portant sur la mise en conformité la règlementation judiciaire avec la constitution après sa révision, ce qui constitue une avancée considérable dans la réforme du secteur de la justice dans son ensemble.

Un deuxième projet de deux décrets portant sur la déclaration d’utilité publique concernant le dédoublement du CW111 entre Cheraga et Ain Benian ainsi que pour la réalisation des entrées des deux extensions de zones touristiques à Sidi Fredj et la plage ‘Les Palmiers’, a été présenté par le ministre des travaux publics.

Quant au ministre de la poste et des télécommunications, il a présenté la situation de la connexion internet en Algérie et les moyens mis en œuvre pour sa modernisation et l’augmentation du débit. Selon le ministre, le taux de couverture en internet fixe est en augmentation constante et a atteint 44% des familles algériennes alors que l’internet mobile touche 39 millions d’habitants, soit un taux de 90 % de la population. Les travaux d’amélioration de la connexion sont en cours et se poursuivront pour permettre à l’ensemble de la population de bénéficier de l’internet haut débit à travers l’ensemble du territoire national.

La cinquième intervention a été celle du ministre de l’agriculture qui a parlé de la situation actuelle du SYRPALAC (système de régulation des produits agricoles de large consommation), surtout en ce qui concerne le stockage de certains produits agricoles de large consommation. Dans ce cadre, le ministre a présenté les règles ayant prévalu pour mettre en œuvre les décisions concernant la commercialisation de quantités suffisantes de pomme de terre pour couvrir la demande nationale, notamment en période creuse. Le premier ministre a instruit, dans ce sens, le ministre de l’agriculture pour mettre à jour régulièrement la carte de la production agricole ainsi que celle concernant les capacités de stockage afin de permettre aux institutions concernées de réguler de façon efficace le marché national des produits de large consommation.

Enfin, le ministre des ressources en eau a présenté des informations concernant l’avancement de l’exécution du programme national d’urgence d’alimentation en eau potable. Ce programme consiste, selon le ministre, en la mise en œuvre de plans d’urgence successifs afin d’alléger l’impact du manque d’eau sur les citoyens, notamment au sein des wilayas les plus touchées par le stress hydrique et le manque de pluviométrie.

Le premier ministre a chargé, dans ce cadre, le ministre des ressources en eau de compléter la réalisation de tous les plans mis en œuvre et de faire en sorte qu’ils soient livrés dans les délais contractuels, comme il a insisté sur l’urgence de la remise en exploitation des stations de dessalement d’eau de mer des wilayas d’Oran et de Tlemcen.

Tahar Mansour