Richesse privée en Afrique et au Moyen-Orient : hausse de 5.4% par an d’ici 2026

Richesse privée en Afrique et au Moyen-Orient : hausse de 5.4% par an d’ici 2026

La richesse privée devrait augmenter de 5,4% par an, d’ici 2026 dans la région Moyen-Orient & Afrique (MEA), rapporte une étude qui vient d’être publiée par le cabinet américain de conseil en stratégie, Boston Consulting Group (BCG). Intitulé « Richesse mondiale 2022 : stagner n’est pas une option », le document note que la valeur des actifs financiers des ménages, hors immobilier, dans cette région devrait passer de 15 800 milliards en 2021 à 21 300 milliards de dollars en 2026. Des chiffres qui vont ériger la région au rang de  deuxième plus forte croissance de la richesse privée à l’échelle mondiale après l’Asie-Pacifique où la valeur des actifs devrait augmenter de 8,4% par an, d’ici 2026.

Par ailleurs, l’étude a relevé que la richesse financière mondiale a connu une croissance de 10,6% en 2021, pour atteindre 530 000 milliards de dollars, grâce notamment à la vigueur des marchés boursiers et l’augmentation de la demande d’actifs réels. « C’est même la plus forte croissance depuis deux décennies », a commenté Anna Zakrzewski, directrice mondiale de la division Wealth Management de BCG.

Mohamed Ait S. 

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles