Rupture des relations diplomatique avec le Maroc : Le bureau du Sénat salue la décision d’Alger

Rupture des relations diplomatique avec le Maroc : Le bureau du Sénat salue la décision d’Alger

Le bureau du Conseil de la Nation présidé par Salah Goudjil, a salué ce mercredi, dans un communiqué rendu public, la décision prise par l’Algérie, de rompre définitivement ses relations diplomatiques avec le Maroc.

Relevant qu’il s’agit là, d’une « revendication populaire », le Sénat, a estimé que c’est la meilleure manière de répondre au royaume après ses provocations répétitives envers l’Algérie ainsi que les « jeux malsains du Makhzen ayant pris en dimension trop dangereuses ces derniers temps menaçant ainsi  la stabilité, la sécurité et l’unité nationale de l’Algérie ».

Le bureau du Conseil de la Nation sous la présidence de Salah Goudjil, président du Conseil «soutient la décision annoncée par l’Algérie concernant la rupture des relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc», ajoute le communiqué.

«Le Conseil affirme que cette décision représente une revendication populaire qui s’identifie avec la décision politique de l’Etat algérien, sous la présidence de M. Abdelmadjid Tebboune», a-t-on indiqué, précisant que «cette décision est la réponse la plus raisonnable, judicieuse et mature de l’Algérie qui a toujours respecté à travers les siècles, dans ses relations avec le Maroc, le principe de retenue et la dimension humaine des relations entre les deux peuples».

Cette décision «intervient en protestation contre la politique de la main empoisonnée adoptée par le Maroc et en réponse aux sorties honteuses successives, aux manœuvres insidieuses et aux provocations envers l’Algérie, désormais multidimensionnelles et prenant de graves proportions menaçant la sécurité, l’intégrité et l’unité territoriale du pays voire sa cohésion sociale».

Le bureau du Conseil de la nation a réaffirmé «son adhésion à la démarche du président de la République visant à asseoir les fondements d’une Algérie forte respectée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et témoigne de sa fierté de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN).

 

Dj. Am