Safwat Ibraghit et la normalisation du Maroc avec Israël : «  On ne peut pas être ami avec les palestiniens et les israéliens »

Safwat Ibraghit et la normalisation du Maroc avec Israël : «  On ne peut pas être ami avec les palestiniens et les israéliens »

L’ambassadeur plénipotentiaire de la Palestine au Sénégal a accordé une interview très remarquée au média en ligne Afrik.com. Dr Safwat Ibraghith s’est longuement arrêté sur la normalisation du Maroc.
Il évoque la gêne  de la délégation marocaine lors du sommet de l’UA  à Addis-Abeba dans l’affaire d’Israël, « ils étaient gênés. Ils ne pouvaient pas s’opposer.  De  façon classique, la ligne politique du Maroc fait partie de la ligne politique des pays arabo-islamiques, soutenant, adoptant la position palestinienne. Je ne dirai pas alignés, je ne dis pas non plus partisans, je dis adoptant. Pourquoi on adopte la position palestinienne ? Tout simplement parce qu’on sait qu’il y a toute une logique basée sur un rapport de forces déséquilibré. Qui est-ce qui voudrait d’Israël dans l’Union Africaine ? Israël voudrait diviser l’Union Africaine. Pourquoi il s’intéresse à être membre observateur à l’Union Africaine ? Parce que le bloc des pays membres de l’Union Africaine, avec 55 Etats, vote massivement pour le droit palestinien », explique-t-il.
«Heureusement, poursuit-il,  qu’il y a d’autres pays qui se sont opposés, et que cette histoire d’adhésion a finalement été reportée (…) exiger à Israël de rendre aux Palestiniens leurs droits pour prétendre être membre observateur, c’est un moyen de pression. On nous a privé de ce moyen, on nous a affaibli dans la réclamation de nos droits ».

«  On ne peut pas être ami  avec les Palestiniens et  avec  les israéliens  dans un contexte pareil, alors que c’est le diktat ». Le résultat  de ce qui se déroulea été observé dans les faits, poursuit-il. Il cite les évènements de la mosquée D’El Aqsa, le décès de la journaliste Shireen Abou Aklah… «  Comment peut-on défendre le droit des Palestiniens et nouer des relations normalisées, sur tous les plans, avec l’occupant de la Palestine ?  Qu’est-ce  qui  as été fait pour sauver les milliers de Palestiniens qui ont été tabassés à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa, d’une façon humiliante, durant le mois le plus sacré de l’année, le ramadan ? Faisant fi de ce jour de vendredi, alors qu’ils étaient là pour adorer Dieu, pour exercer leur culte ! Qu’est-ce que le Maroc a fait pour protester ? Rien, à part condamner à travers un communiqué. Israël n’en a rien à faire (…)
Israël fait fi de toutes les résolutions le condamnant. Un arsenal de résolutions et de lois qui soutiennent le droit des Palestiniens, qu’est-ce que cela change ? Cela n’a pas libéré un seul centimètre carré de la Palestine ».

Selon lui, la «   normalisation doit être comme une arme. Il fallait que le Maroc dise : «On voudrait faire la paix avec vous, mais à une condition : rendez aux Palestiniens leurs droits».  «   Et lorsqu’on voit, dit-il, que le Maroc a normalisé ses relations avec Israël, alors que le roi est le président du Comité Al-Qods,  n’y voyez-vous pas une incompatibilité ?» Il ajoute : «  Toute normalisation avec Israël, à mon avis, est un manque de maturité politique.  Car à la base, le monde arabe avait proposé un plan de paix. Le pays initiateur de ce plan était l’Arabie Saoudite, par la voix du prince héritier Abdallah, en 2002, au Sommet de Beyrouth. Cette initiative est définitivement adoptée à la fois par l’organisation des pays arabes et l’organisation de la Conférence islamique, l’OCI. Au total, 56 pays musulmans l’ont adoptée. Et le principe était bien simple : échange de territoire contre la paix. Rendez aux Palestiniens, aux Libanais, aux Syriens leurs territoires que vous êtes en train de coloniser contre la paix ! Donc la normalisation viendra, étape par étape, après que ce retrait soit effectué.  Malheureusement, il s’est passé des choses, depuis l’époque de Trump  chaque pays a agi en fonction de ses propres intérêts, a décidé de changer la donne et de rabaisser la valeur de ce plan et «sous-classer» la question palestinienne qui est la question centrale de la Oumma du monde arabe et de l’Afrique ».

R.N

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles