Secteur de la pêche: Début de vaccination de plus de 3.000 professionnels au port d’Alger

Secteur de la pêche: Début de vaccination de plus de 3.000 professionnels au port d’Alger

Une large opération de vaccination anti-covid 19 visant au total plus de 3.000 professionnels, dont des marins, des pêcheurs et des armateurs a été lancée lundi au port d’Alger. Cette opération menée en coordination avec les services de la Santé de la wilaya d’Alger, concerne plus de 3.000 professionnels dans le secteur de la pêche, dont des commerçants et des vendeurs au niveau du port et leurs familles, a fait savoir le directeur de la Pêche de la wilaya d’Alger, Cherif Kadri, dans une déclaration à l’APS. Selon le directeur, l’opération devra être généralisée ensuite pour englober tous les professionnels relevant du reste des ports d’Alger (Tamentfoust, Djemila et Raïs Hamidou) qui avaient déjà bénéficié de campagnes de sensibilisation et de désinfection de manière périodique, outre la distribution de bavettes et de gel hydroalcoolique au profit des professionnels. Dans le cadre des mesures visant la lutte contre la propagation du Covid-19, ces ports ont connu des sorties périodiques d’inspecteurs pour la sensibilisation des pêcheurs et des marins notamment en ce qui concerne l’impérative réduction du nombre de passagers à bord du navire et le respect de la distanciation physique afin de préserver la permanence du service public et de garantir la disponibilité des produits halieutiques dans le marché. Selon M. Kadri, le secteur œuvre à l’adaptation de la période de vaccination aux horaires de travail des pêcheurs, et ce, dans le souci de permettre au plus grand nombre de professionnels de bénéficier de cette opération. En dépit du caractère de sensibilisation de cette opération, le directeur n’écarte pas le fait que cette opération puisse devenir « obligatoire » prochainement compte tenu de l’importance de cette activité au niveau international particulièrement pour certaines filières à l’instar de la pêche de thon. M. Kadri a affirmé, dans ce sens, que la tendance actuelle se penche actuellement vers l’imposition de la vaccination pour les activités maritimes qui dépendent du contact avec les opérateurs internationaux. Pour sa part, le directeur général de l’Institut national supérieur de pêche et d’aquaculture (INSPA), a souligné que « la vaccination obligatoire » devra être adoptée pour les étudiants des spécialités de l’INSPA et les nouveaux inscrits en septembre prochain. M. Azeb a fait état du lancement d’une opération de vaccination à travers l’ensemble des annexes de l’INSPA à Boumerdes, Tizi Ouzou, Chlef et El Marsa au profit des étudiants, tout en sachant que les opération de vaccination des fonctionnaires et des employés de l’administration ont été lancées. L’INSPA examine, en outre, la possibilité de recourir au téléenseignement de manière partielle, a-t-il poursuivi. « La vaccination devra être obligatoire pour les étudiants qui seront sur le terrain et en contact permanent avec les marins dans le cadre des études pratiques sur le terrain », a-t-il ajouté.

R.N.