Selon l’OIT : Un « déficit » de 75 millions d’emplois en 2021

Selon l’OIT : Un « déficit » de 75 millions d’emplois en 2021

L’Organisation internationale du travail indique dans son récent rapport intitulé «Emplois et questions dans le monde», que «en tenant compte de cette croissance perdue de l’emploi, le déficit mondial d’emplois induit par la crise devrait s’élever à 75 millions en 2021 et à 23 millions en 2022». Aussi, «le déficit correspondant en heures de travail en 2021 s’élève à 3,5 %, soit l’équivalent de 100 millions d’emplois à plein temps».

En effet, le Covid-19 était fatal pour le marché de l’emploi. «Il en résulte que de nombreux travailleurs auparavant inactifs qui entreront dans la population active ne pourront pas trouver d’emploi, note le rapport.

Une situation, explique-t-on, qui devrait entraîner une hausse soutenue et prononcée du chômage de 187 millions de chômeurs en 2019 à 220 millions en 2020, 220 millions en 2021 et 205 millions en 2022. Les pays à revenu intermédiaire, prévient le document, devraient être les plus touchés.

Au chapitre de la reprise, les rédacteurs du rapport précisent qu’au niveau mondial ce chemin devrait entraîner la création nette de 100 millions d’emplois en 2021 puis de 80 millions en 2022.

Toutefois, cette petite lueur  d’espoir est égratignée par l’absence de concertation pour  une action politique internationale portant à la fois sur la distribution des vaccins et sur le soutien budgétaire et l’allègement des dettes.

Yacine Bouali