Sétif : l’université Farhat Abbas endeuillée par la perte de deux enseignants

Sétif : l’université Farhat Abbas endeuillée par la perte de deux enseignants

L’université Farhat Abbas (Sétif-1) a perdu ce dimanche, la professeure et chercheuse en épidémiologie et médecine préventive à la faculté de médecine, Zoubida Zaïdi, et l’enseignant au département de chimie de la faculté de technologie, Brahim Bouzerafa, décédés de la Covid-19.

La chercheuse Zoubida Zaïdi, âgée de 55 ans, a rendu l’âme à l’hôpital militaire régional universitaire «colonel Abdelaali Benbaâtouche» de la wilaya de Constantine où elle a été admise à la suite de la dégradation de son état de santé, selon l’APS, citant des sources de l’Université Setif I.

Originaire de la wilaya de Sétif, la défunte est une chercheuse de renommée internationale dont les travaux ont fait l’objet de 22.000 citations.

Lauréate notamment du prix Thomson Reuters, récompensant les publications scientifiques, Zoubida Zaïdi compte plus d’une centaine de publications parues dans des revues scientifiques internationales, notamment sur le cancer, et a contribué, au côté de la professeure Kheira Boussouf, à la création du registre des cardiopathies ischémiques de la wilaya de Sétif en 2004.

La défunte a été inhumée ce dimanche à Sétif, après l’accomplissement de la prière mortuaire à la cour du Centre hospitalo-universitaire Mohamed Abdennour Saâdna de Sétif où une minute de silence a été observée à sa mémoire

Le même jour, Brahim Bouzerafa, enseignant au département de chimie de la faculté de technologie de la même université, est décédé à l’âge de 61 ans après la dégradation de son état de santé des suites son infection par le nouveau coronavirus, selon les responsables de l’université.

Le défunt qui avait occupé le poste de chef du département de chimie était traité au CHU Mohamed Abdennour Saâdna depuis 10 jours après la contraction de la Covid-19.Brahim Bouzerafa a été inhumé dimanche au cimetière Sidi El Kheir de la ville de Sétif indiqué.