Sidérurgie : Le géant turc Tosyali s’implante à Oran

Sidérurgie : Le géant turc Tosyali s’implante à Oran

Le géant turc de la sidérurgie, Tosyali, entame, en novembre prochain, la réalisation d’un nouveau projet d’usine d’acier plat d’une capacité annuelle de 2 millions de tonnes. Le chantier, selon Alp Tobcioglu, un membre du conseil d’administration de Tosyali Algérie, est prévu au niveau du complexe sidérurgique du groupe, implanté à Bethioua dans la wilaya d’Oran, deuxième grande ville du pays après Alger. «Presque toutes les procédures administratives ont été finalisées, entre autres la préparation du terrain devant accueillir la future usine, située à proximité des autres unités du complexe sidérurgique », indique Alp Tobcioglu, cité par l’agence APS, ajoutant que le lancement des travaux est prévu pour le mois de novembre prochain. Ce projet revêt une importance capitale pour l’Algérie qui caresse le rêve d’avoir une industrie automobile, avec une production locale de plusieurs composants. Et l’acier plat est utilisé dans la fabrication des structures des voitures et des pièces de rechange des véhicules ainsi que des équipements électroniques domestiques. La production de cette future usine permettra également de répondre à la demande des sociétés de sous-traitance et des petites entreprises en vue d’augmenter le taux d’intégration dans le domaine industriel. Elle devra aussi contribuer à la réduction de la facture d’importation de ce produit. Devant être construite dans un délai de 30 mois, l’usine prévoit la création de quelque 2000 nouveaux postes d’emploi directs et indirects. Actuellement, Tosyali qui s’est installé en Algérie depuis 2007 et qui a commencé sa production en 2013, emploie 4000 travailleurs. La production du complexe durant l’année en cours a atteint 3 millions de tonnes de différents produits, en cours de commercialisation, en plus de l’exportation. L’entreprise prévoit de doubler sa production à l’horizon 2025 pour atteindre 6 millions de tonnes, après l’achèvement de sa nouvelle usine. Le complexe sidérurgique « Tosyali », qui œuvre à la concrétisation la politique de l’Etat algérien en matière d’extension des investissements hors-hydrocarbures, ambitionne également de répondre aux besoins du pays en produits de qualité utilisés dans la réalisation de nombreux projets, dont ceux de l’habitat et des infrastructures de base comme les barrages et les travaux publics. Pour 2021, les responsables du complexe tablent sur des revenus d’exportation de l’ordre de 700 millions de dollars pour l’année 2021, soit 6 fois plus par rapport au bilan de 2020. Dans une récente déclaration à la presse algérienne, Alp Tobcioglu avait indiqué qu’au premier trimestre 2021, Tosyali a exporté quelque 230 000 tonnes de produits sidérurgiques, soit l’équivalent de 130 millions de dollars. Un chiffre « record », selon lui, qui a été réalisé par le complexe depuis l’entame de ses activités d’exportation. « La dynamique des exportations de Tosyali sera encore plus importante avec la mise en service de notre quai minéralier au port d’Oran, où nous augmenterons les quantités des produits destinés à l’exportation à partir du second semestre 2021 », avait-il précisé, notant que Tosyali exporte ses produit vers trois continents, à savoir les USA, l’Europe et l’Afrique de l’Ouest.

R.E.