S’insurgeant contre la mise en œuvre d’une loi électorale favorable au maréchal Haftar – Les députés libyens votent une motion de censure contre le gouvernement

S’insurgeant contre la mise en œuvre d’une loi électorale favorable au maréchal Haftar 

Les députés libyens votent une motion de censure contre le gouvernement

La Chambre des représentants Libyenne a adopté, par les voix de 89 députés sur un total de 113 élus, ce mardi matin lors d’une séance plénière à huis clos, une motion  de censure contre le gouvernement de transition, dirigé par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah.

Le retrait de confiance est motivé par l’adoption d’une loi électorale litigieuse au début du mois de septembre. Cette loi est jugée favorable au maréchal Khalifa Haftar, à quelques semaines de la tenue de l’élection présidentielle couplée à des élections législatives. La double échéance électorale devrait marquer la fin de la période de transition gérée, sous l’égide des Nations unies, par un gouvernement provisoire.

Le Haut Conseil d’Etat libyen, basé à Tripoli, a dénoncé le retrait de confiance, qu’il a qualifié d’illégal car il  est en porte-a-faux « de la Déclaration constitutionnelle et de l’accord politique » de 2015.

Soulef B.