Solidarité : Départ d’une caravane d’aides du CRA en faveur des sinistrés de Mila

Solidarité : Départ d’une caravane d’aides du CRA en faveur des sinistrés de Mila  

Une caravane de solidarité du Croissant rouge algérien (CRA)  est partie ce matin lundi, d’Alger, en direction de Mila pour acheminer des aides aux sinistrés du séisme qui a touché la wilaya de Mila, a-t-on appris. Cette caravane constituée  de camions chargés de produits alimentaires, médicaments en plus d’une équipe médicale, devrait arriver sur place dans l’après-midi, et contribuer à alléger les souffrances des habitants affectés par le sinistre depuis vendredi dernier, notamment ceux qui ont été installés dans un camp de toile mis en place au stade de la ville ainsi que dans des structures pour jeunes. La protection civile locale a recensé quelque 800 familles sinistrées dans la ville de Mila, où plusieurs quartiers ont subi de sérieux dommages notamment après la seconde secousse assez forte de vendredi de 12h15’ et les nombreuses répliques l’ayant suivie. Hier dimanche, douze  camions chargés de divers produits alimentaires sont arrivés à Mila, le directeur local de l’action sociale et de la solidarité, cité par l’APS. « Nous avons commencé à recevoir des aides à partir de samedi », a-t-il dit, ajoutant que  ces aides sont constituées de « diverses denrées alimentaires, de l’eau minérale, du lait, de la literie et 100 tentes pour abriter les familles touchées », en provenance des wilayas d’Alger, Sétif, M’Sila et Jijel. Alors que l’aide de l’Etat et la solidarité citoyenne avec les sinistrés se met en place petit à petit, que les services spécialisés de l’Etat entamaient les expertises sur les constructions affectées, des voix malintentionnés se sont entendre à travers les réseaux sociaux et des chaînes de TV étrangères, pour nier tous les efforts fournis ici et là, pour atténuer les difficultés des sinistrés et semer la zizanie dans les esprits. Ce sont les mêmes voix qui exploitent nombre d’incidents qui surviennent dans le pays, pour semer le trouble et amoindrir toute action d’intérêt général des pouvoirs publics, au moment où la solidarité nationale devrait tout naturellement, être mise en avant sur toute autre considération.

Ad. M.  

http://lapatrienews.dz/mustapha-khiati-il-faut-mettre-fin-aux-associations-devoreuses-de-budget-mais-absentes-sur-le-terrain/