Son PDG en fait l’annonce : Naftal compte construire un pipeline pour le transport de gaz butane et  propane

Son PDG en fait l’annonce : Naftal compte construire un pipeline pour le transport de gaz butane et  propane

Naftal, assure son PDG  Mourad Menouar, comptait réaliser un «grand projet de construction d’un pipeline pour le  transport de gaz butane et propane directement d’Arzew vers la capitale»,   « afin d’améliorer la distribution de ces produits  énergétiques et de réduire leur coût.

Le même responsable a précisé dans un entretien au quotidien Al-Khabar, que les villes situées sur sa trajectoire et disposant de  centres de stockage pourront être alimentées directement à partir du  pipeline, rappelant que la capitale est actuellement approvisionnée par navires à partir d’Arzew.

« Une fois déchargée, une partie de la cargaison est acheminée par voie  terrestre vers d’autres villes, comme Chlef », a fait savoir le PDG de Naftal   soulignant que le pipeline apportera des solutions «durables», car le  transport par camions comporte des risques (accidents et pollution  environnementale).

Sur un autre registre, Mourad Menouar, a assuré que toutes les mesures et dispositions  nécessaires avaient été prises pour approvisionner la population en gaz  butane, y compris dans les zones reculées, afin d’éviter toute crise  d’approvisionnement, notamment en hiver où la demande explose.

«La situation est sous contrôle, sauf cas de force majeure», a-t-il dit,  expliquant que «toutes les mesures ont été prises et les plans  d’approvisionnement de base et les plans alternatifs pour chaque région ont  été mis en place, avec la possibilité de passer rapidement d’une  alternative à l’autre».

Concernant l’approvisionnement des zones enclavées ne disposant pas de  points de distribution du butane, il a fait savoir que la société a conclu  des accords avec les présidents des APC, en vue d’affecter des espaces  comme points de stockage, ajoutant que Naftal «a tiré les enseignements»  des crises enregistrées auparavant.

Pour lui,  la capacité de production de Naftal concernant l’enfûtage  des bouteilles de gaz peut atteindre deux millions de bouteilles  quotidiennement en cas d’emploi de trois équipes quotidiennement et de mise  en marche des centres d’enfûtage tout au long du jour.

Néanmoins, le plus haut niveau de consommation et des  ventes actuellement est de 650.000 bouteilles par jour «et ne se produit  dans l’année qu’une ou deux fois».

Il a affirmé, d’autre part, que le nombre des bouteilles en circulation  actuellement sur le marché s’élève à 20 millions d’unités, mais Naftal est  contrainte d’acquérir 500.000 bouteilles chaque année et les injecte sur le  marché en vue de remplacer les bouteilles endommagées , à l’effet d’éviter  toute perturbation dans la commercialisation, ce qui constitue un autre  fardeau financier sur la société.

Hausse des ventes de Naftal de 9% en 2021

Répondant à une question que les véhicules équipés de Sirgaz (kits de  Naftal fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié carburant GPLc ),  Mourad Menouar, a fait savoir que leur nombre a atteint depuis le début du projet, 660.000  véhicules, dont 200.000 véhicules dont les kits ont été assemblés par  Naftal avec ses propres moyens et dans ses centres, tandis que la société  contribue indirectement dans le nombre restant à savoir 400.000, à travers  la mise à disposition des kits ou à travers la formation des agents chargés  de l’assemblage.

Aux dires du PDG,  de Naftal, les stations qui assurent le gaz de pétrole liquéfié  carburant GPLc représentent environ 45% du total des stations de l’entreprise.

En 2021, les quantités commercialisées du GPLc ont dépassé 1 million de  tonnes en plus de 300.000 tonnes vendues par le biais d’opérateurs privés.

S’agissant du bilan de la société de l’année dernière,  Mourad Menouar, a fait  état d’une hausse de 9% en matière des ventes de Naftal par rapport à 2020,  affirmant que ce taux reste loin de celui de 2019.

Toutefois, ces chiffres démontrent un «retour progressif» aux niveaux de  l’avant pandémie, a-t-il souligné, ajoutant qu’il faut attendre, au moins,  deux ans pour atteindre le niveau de 2019, «mais nous sommes dans la bonne  voie».

Concernant le positionnement de Naftal sur le marché africain, M. Menouar  a rappelé l’activation de la convention signée avec le Groupe public du  transport terrestre de marchandises et de Logistique (Logitrans), ce qui a  permis d’effectuer plusieurs opérations d’exportation vers la Mauritanie et  le Niger, dont la dernière a été effectuée le 28 décembre dernier à  l’occasion du Salon Assihar à Tamanrasset, où 250 tonnes de bitumes ont été  exportés vers le Niger.

Par ailleurs, le même responsable a fait savoir que Naftal bénéficiera de  la réalisation du projet reliant Tindouf à Zouerate (Mauritanie), ajoutant  que la compagnie sera le fournisseur exclusif de ce projet de bitume et de  carburant durant les travaux.

Aussi, le PDG de Naftal a annoncé que la société lancera à l’occasion des  festivités du 24 février prochain une application mobile «Naftal Services».

Développée par des ingénieurs de Naftal, cette application assurera  plusieurs services et orientations au profit de ses usagers.

Y.Y/APS

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,310SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles