Sonatrach : les grands sont toujours là !

Sonatrach : les grands sont toujours là !

Sonatrach, le géant algérien, est dans tous les agendas internationaux spécialisés dans les hydrocarbures. Si, en Algérie, Sonatrach représente l’indépendance énergétique et même l’indépendance tout court, notre compagnie pétrolière nationale est devenue la vitrine du pays, une vitrine que beaucoup de pays nous envient, une vitrine qui démontre et montre les capacités des dignes fils de l’Algérie à lever haut et fort son étendard.

Il est vrai que, pendant quelque temps, Sonatrach comme l’Algérie toute entière, ont eu à souffrir d’une incurie planifiée, d’un programme malsain de rapine et de mise à sac mais les grands ne tombent jamais et ils sont toujours là !

Alors que des plans machiavéliques avaient été planifiés faire sombrer le pays dans des méandres obscures et nauséabondes, Sonatrach avait eu à souffrir du même mal que le pays : la rapine, l’incurie, le sabotage. Mais nos ennemis ont compté sans la volonté des algériens de ne se laisser jamais abattre, les descendants des valeureux chouhadas se sont levés tels un seul homme et ont mis fin au vol et à la gabegie.

L’élection du président Abdelmadjid Tebboune a sonné l’hallali pour tous ceux qui voulaient du mal à notre pays, l’ANP, digne héritière de l’ALN a fait tomber les masques des traitres et des vendus et la reconstruction de l’Algérie, d’une Algérie nouvelle, a été entamé, dans la douleur, certes, mais tout enfantement doit se faire dans la douleur pour donner la vie !

Quant à Sonatrach, elle a été prise en main par une équipe de véritables patriotes avec à leur tête M. Toufik Hakkar, son PDG et tous ceux qui avaient la compagnie ‘dans le sang’ car ils y avaient grandi et y ont vécu les meilleurs moments de leur vie. Avec l’avènement de l’Algérie Nouvelle, c’est aussi sa plus grande compagnie, la première maintenant en Afrique, qui a aussi fait sa mue et qui va de réussite en réussite, non seulement en national qu’en régional ou en international.

De groupe se débattant dans les difficultés et dans une gestion anachronique, Sonatrach est passée au stade de compagnie exemplaire par son management moderne, la capacité de ses dirigeants à reprendre le gouvernail pour mener le groupe vers les rivages de la modernité et de la compétence. Les défis, difficiles et complexes, ont été relevés et les objectifs tracés atteints et même dépassés.

Nous ne reprendrons pas toutes les victoires, toutes les actions, tout le terrain gagné au cours des deux dernières années, d’autant plus que la première année de la reprise avait été marquée par la pandémie de covid19 qui avait faussé tous les calculs et mis à bas les économies de très nombreux pays à travers le monde, pas Sonatrach qui, malgré tout, a réussi à maintenir le cap.

Ainsi, et rien que pour ces derniers jours, nous avons remarqué une activité intense du PDG de Sonatrach qui sillonne toutes les contrées de l’Algérie pour se rendre compte de visu de l’avancement des grands chantiers qu’il a lancé avec son équipe et pour leur insuffler cette étincelle de courage dont tout le monde a besoin. Mercredi, il a assisté à la signature d’une convention entre Naftal et TRC pour la réalisation d’un pipeline qui devra ramener le GPL d’Arzew vers Alger en passer par Chleff. Sonatrach et l’Algérie, comme l’a si bien noté M. Hakkar, sont doublement gagnant : assurer un approvisionnement régulier et simple du GPL sans souffrir des aléas de la route ou de la mer (cabotage) et baisser les prix de revient, tout en faisant participer ses propres filiales à la réalisation du pipeline.

Ce jeudi, il était à Hassi R’mel où il a inspecté les chantiers de réalisation de nouvelles structures d’accueil et de restauration pour le personnel de Sonatrach, une preuve de l’importance qu’il accorde à la ressource humaine, condition sine qua none pour la réussite de tout projet.

Les conventions et accords signés à l’international avec de grands groupes pétroliers, les marchés arrachés haut-la-main en Afrique où les compétences de Sonatrach sont avérées et reconnues, ne se comptent plus.

Une autre grande victoire, et non des moindres, est à relever et à inscrire au palmarès de l’actuelle direction de Sonatrach, c’est l’utilisation des compétences nationales qui se trouvent au sein des filiales et qui étaient marginalisées durant de longues années au profit de compagnies étrangères. C’est aussi là un autre aspect de la sécurité énergétique de l’Algérie.

Grâce à ces hommes, grâce aussi à tous ceux qui se démènent et qui se sacrifient pour l’Algérie, notre pays restera toujours debout. Les grands ne tombent jamais, ils sont toujours là !

Tahar Mansour

Related Articles

Stay Connected

22,765FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles