Sonatrach: Mise en exploitation du projet Tinrhert-Ohanet d’ici à la fin du 2ème  trimestre de 2022

Sonatrach: Mise en exploitation du projet Tinrhert-Ohanet d’ici à la fin du 2ème  trimestre de 2022

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a effectué une visite dans la wilaya d’Illizi en vue de s’enquérir de la réalisation des projets structurants de la compagnie, a précisé Sonatrach sur sa page Facebook.

Toufik Hakkar a entamé sa visite par l’inspection des travaux de réalisation et de développement des gisements «d’Isarene» qui ont accusé un retard en termes d’avancement des travaux de 65% comparativement à ce qui est prévu (94%), selon le communiqué qui ajoute que la capacité de production de ce projet atteindra 10 millions M3/jour de gaz naturel, 1.800 tonnes/jour de condensats et 1.600 tonnes/jour de gaz de pétrole liquéfié (GPL).

 

Après un exposé sur ce projet, le PDG  a instruit à l’effet de «rattraper le retard accusé et à consentir davantage d’efforts en vue de respecter les nouveaux délais pour permettre à ce projet d’entrer en phase de production durant le premier trimestre de l’année 2023».Sonatrach a également rappelé que le retard accusé dans la concrétisation de ce projet a entrainé la décision de résiliation du contrat de partenariat, le financement total du projet par la compagnie pétrolière et le recours à la sous-traitance nationale.

Ensuite, le PDG du groupe a visité le projet de développement des gisements de Tinrhert-Ohanet, où il a suivi un exposé détaillé sur l’état d’avancement des travaux de ce projet, qui a atteint 88%, ce qui permet son entrée en service durant le deuxième trimestre de l’année 2022, avec une capacité de production de 5 millions de M3/jour de gaz naturel, 750 tonnes/jour de condensats et 450 tonnes/jour de gaz de pétrole liquéfié (GPL).

Le projet de développement de Tinhert concerne 28 gisements d’hydrocarbures situés dans les périmètres de Tinhert, d’Ain Amenas et d’Alrar Sud, détenus à 100% par Sonatrach. Ce projet permettra de rallonger la durée de vie des complexes de gaz d’Ohanet et d’Alrar au-delà de 2040.

Dj. Am