SONATRACH signe des conventions-cadres avec sept universités de l’Est du pays

SONATRACH signe des conventions-cadres avec sept universités de l’Est du pays

L’entreprise nationale Sonatrach ne laisse passer aucune occasion pour améliorer ses performances déjà très remarquables grâce aux choix stratégiques faits par son staff dirigeant.

L’université et son potentiel scientifique sont, à priori, capables de l’aider dans cette quête du meilleur et c’est pour cette raison que des conventions-cadres viennent d’être signées ce jeudi entre Sonatrach et sept universités de l’Est du pays.

Ces conventions portent sur le partenariat, l’échange de compétences et le développement de la recherche scientifique notamment dans le secteur des hydrocarbures et des énergies renouvelables, nouveau cheval de bataille de notre compagnie nationale.

Université frères Mentouri Constantine 1

« L’objectif premier de ce partenariat entre notre entreprise et ces universités est de contribuer au développement et à la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement inhérente à la sécurité et à la transition énergétique tout en renforçant les liens entre l’université et son environnement socioéconomique », a indiqué le directeur central R&D de Sonatrach, Mustapha Benamara, lors de la signature de ces conventions jeudi dernier à Constantine.

« Les compétences avérées de l’université seront d’un grand secours pour la compagnie nationale pour lui permettre de développer sa production et fournir un meilleur service à ses clients en se basant sur la technologie et le savoir des chercheurs universitaires », a continué M. Benamara.

 

Université frères Mentouri Constantine 1

Des laboratoires, des équipes de recherches mixtes et un réseau thématique d’études seront donc créés dans ce cadre à l’effet de trouver des solutions aux problèmes rencontrés sur le terrain par les différentes équipes de Sonatrach, a aussi précisé, P. Sofiane Hichem Salaouatchi, représentant du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique où il occupe les fonctions de directeur du développement technologique et de l’innovation.

Un pôle technologique spécialisé dans le domaine de l’énergie sera mis en place à moyen terme pour faciliter l’accès aux chercheurs algériens aux travaux pratiques sur le terrain, ce qui devrait contribuer au développement de l’économie nationale dans ces domaines à forte valeur ajoutée. Les conventions ont été signées par les recteurs des universités de Constantine 1 et 3, Batna 2, Jijel, Oum El Bouaghi, Sétif et Guelma.

En outre, deux contrats à durée déterminée ont été conclus entre Sonatrach et le CRBT (Centre de Recherches en Biotechnologie) et l’ENPC (Ecole Nationale Polytechnique de Constantine) pour mettre en action l’expérimentation et la collaboration des groupes mixtes de recherche constitués de professionnels de Sonatrach et de spécialistes activant au sein de ces deux grandes écoles supérieures.

Enfin, des workshops ont été organisés lors de la journée d’études sur les opportunités de recherche et de développement entre le Groupe Sonatrach et les Universités partenaires, organisée à l’hôtel Marriott de Constantine et qui ont permis à de nombreux spécialistes dans le domaine énergétique des deux secteurs de se rencontrer et de partager leurs expériences et recherches.

Tahar Mansour